L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Eurotech apporte la technologie de communication non-IP USSD aux passerelles IoT

Eurotech apporte la technologie de communication non-IP USSD aux passerelles IoT

Publié le 05 octobre 2017 à 10:20 par Pierrick Arlot        Connectivité Eurotech

Passerelle IoT Eurotech

A l’occasion de l’IoT Solutions World Congress qui ferme ses portes aujourd’hui 5 octobre à Barcelone, le groupe Eurotech, fournisseur de cartes, systèmes et plates-formes logicielles pour l’industrie et les applications de l’Internet des objets (IoT), annonce la prise en charge du protocole de connectivité USSD par l’ensemble de sa gamme de passerelles IoT. Une fonctionnalité qui fait suite à un accord avec la société Thingstream, filiale de la firme suisse Myriad Group.

L’approche développée par Thingstream est présentée comme une proposition de connectivité M2M « idéalement adaptée aux dispositifs qui sont en mobilité, qui sont placés dans des lieux difficiles d’accès ou qui ont besoin d’être sécurisés avant toute connexion au cloud ». Pour ce faire, la plate-forme de connectivité, de configuration et de gestion à distance Thingstream s’appuie sur la fonctionnalité USSD (Unstructured Supplementary Service Data) présente dans quasiment tous les réseaux de radiocommunication mobile GSM, 3G et 4G et généralement associée aux services de téléphonie de type temps réel ou de messagerie instantanée (lire notre article ici).

Norme permettant de transmettre de l'information sous forme de petits paquets de données sur les canaux de signalisation GSM, USSD a l’avantage de ne pas requérir l’usage de protocoles TCP/IP. Avec, comme corollaires, une consommation électrique moindre, la possibilité de se connecter en repérant simplement le signal radio cellulaire le plus puissant et une cybersécurité améliorée puisque les nœuds d’extrémité ne sont pas exposés aux vulnérabilités traditionnelles d’Internet.

« Jusqu’à aujourd’hui, l’option de connectivité sans fil la plus basique reste la connexion cellulaire GSM mais elle génère des coûts inutiles pour les consommateurs finaux, explique Neil Hamilton, vice-président business development chez Thingstream. Le choix d’un opérateur est particulièrement difficile surtout lorsqu’on s’aperçoit que la couverture réseau varie considérablement d’un opérateur à l'autre. Les coûts peuvent par ailleurs se cumuler lorsque l’équipement industriel est mobile et exige une carte SIM en itinérance pour une utilisation internationale. » De son côté, Eurotech estime que l’intégration d’USSD dans ses passerelles IoT intéressera les projets IoT qui se caractérisent à la fois par des faibles débits transmis (quelques Ko par jour) et une couverture globale.

Sur le même sujet