L'embarqué > Logiciel > Middleware > EmSA embarque des piles CANopen en open source sur les microcontrôleurs de NXP

EmSA embarque des piles CANopen en open source sur les microcontrôleurs de NXP

Publié le 21 avril 2020 à 19:16 par François Gauthier        Middleware NXP

NXP EmSA CAN Open

La firme allemande Embedded Systems Academy (EmSA), spécialiste des réseaux CAN sous toutes leurs formes et partenaire de premier rang de NXP Semiconductors, annonce que ses bibliothèques Micro CANopen, open source et gratuites, seront désormais intégrées dans le kit de développement MCUXpresso de NXP, en vue du développement d’applications sur les microcontrôleurs de la firme batave, en particulier ceux architecturés autour de cœurs Arm Cortex-M.

Depuis longtemps, des microcontrôleurs sont équipés d’interface(s) au bus CAN (Controller Area Network), y compris dans sa déclinaison CAN FD (CAN Flexible Data Rate). Mais pour tirer pleinement parti des capacités de ces interfaces, des protocoles de communication de niveau middleware optimisés sont nécessaires. Les versions en open source de la bibliothèque Micro CANopen d'EmSA vont jouer ce rôle, et seront accessibles via le SDK MCUXpresso (middleware, RTOS préintégré, logiciels de référence et pilotes compatibles Misra analysés avec l’outil d'analyse statique de Coverity) pour les microcontrôleurs de NXP des familles LPC et i.MX RT (ces derniers étant parfois appelés crossover).

Objectif : simplifier davantage le processus de prototypage et d'intégration de communications sophistiquées et fiables dans des systèmes embarqués, avec la possibilité d’utiliser ces bibliothèques en production sans licence. Avec en ligne de mire une réduction des temps de développement et une ouverture à des cas d'usage supplémentaires pour les développeurs.

L'un des premiers adoptants de cette approche est la société germanique PEAK-System Technik qui la met en oeuvre dans son module d'E/S industriel PCAN-MicroMod FD conçu autour d’un microcontrôleur LPC54000 de NXP.

Sur le même sujet