L'embarqué > Marchés > Conjoncture > EDF, Thales et Total ouvrent un laboratoire industriel commun en intelligence artificielle

EDF, Thales et Total ouvrent un laboratoire industriel commun en intelligence artificielle

Publié le 10 février 2020 à 12:11 par François Gauthier        Conjoncture

EDF, Thales Total laboratoire IA

A la suite du Manifeste pour l’intelligence artificielle au service de l’industrie signé par quatorze industriels français de rang mondial en juillet dernier (*), EDF, Thales et Total ont décidé de fonder un laboratoire commun de recherche en intelligence artificielle (IA). Objectif : faire de l’IA une source de croissance et d’emploi dans leurs secteurs industriels respectifs et poser un premier jalon de mutualisation des efforts de recherche pour développer une intelligence artificielle au service des systèmes critiques (énergie, systèmes aéronautiques embarqués notamment).

Les efforts de recherche porteront notamment sur l’explicabilité de l’IA, l’apprentissage par renforcement et le lien entre l’IA et la simulation mis en œuvre dans les problématiques industrielles. En travaillant sur l’explicabilité, les industriels souhaitent qu’un système automatique puisse rendre compte du raisonnement qui l’a mené à la réponse proposée. Cet aspect joue, selon les trois industriels, un rôle primordial dans la confiance que les utilisateurs peuvent accorder à l’IA, notamment dans les systèmes critiques.

L’apprentissage par renforcement consiste, quant à lui, à apprendre un comportement au système en récompensant l’IA, positivement ou négativement, au fur et à mesure de son processus d’apprentissage.

Enfin, en mettant l’IA face à la simulation, les experts veulent générer des interactions entre l’IA et un modèle physique, dans le but d’optimiser le comportement d’un système face à un ensemble de paramètres. L’IA permet ainsi d’améliorer considérablement les réglages de systèmes physiques complexes, une étape qui serait beaucoup plus longue – voire impossible – à réaliser par des méthodes d’optimisation classiques.

Ce laboratoire de recherche, dirigé de manière collégiale, va privilégier l’innovation ouverte, se situera au sein du laboratoire EDF Lab situé à Saclay et intégrera dans un premier temps une quinzaine de chercheurs.

(*) Air Liquide, Dassault Aviation, EDF, Renault, Safran, Thales, Total et Valeo, rejoints depuis par Schlumberger, ST, Orange, Naval Group, Michelin et Saint-Gobain.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA https://www.linkedin.com/showcase/embedded-ia/

Sur le même sujet