L'embarqué > Logiciel > Développement > Développement de code embarqué : l’allemand Segger acquiert la technologie du gallois Somnium

Développement de code embarqué : l’allemand Segger acquiert la technologie du gallois Somnium

Publié le 27 novembre 2017 à 10:19 par François Gauthier        Développement Segger

Segger Somnium

L’éditeur germanique d’outils logiciels pour l’embarqué Segger vient d’acquérir l’ensemble de la propriété intellectuelle (y compris les brevets) de la jeune société britannique Somnium, créée en 2011 et concepteur d’un éditeur de liens propriétaire, original, qui effectue une optimisation globale du code embarqué, avec comme cibles privilégiées les architectures ARM Cortex. Dans l'outil de génération de code exécutable DRT de l'éditeur gallois, les phases de compilation et d’édition de liens prennent notamment en compte les interactions processeur-mémoire, sur lesquelles il est très difficile d’intervenir, afin d’optimiser le code exécutable sur les cibles choisies.

Pour démarrer ses activités, Somnium avait choisi les architectures Kinetis de Freescale (aujourd'hui NXP) avec le produit sous Eclipse DRT Freescale Kinetis Edition. Selon les résultats effectués sur les bancs d’essai du consortium EEMBC Autobench (adapté aux contraintes du monde automobile) et EnergyBench (dévolu à l’analyse de la consommation), la technologie de Somnium apporterait, par rapport aux outils classiques bâtis sur des compilateurs GNU pour ARM, une baisse de 10% à 20% de la consommation de l’application embarquée finale ainsi qu'une réduction de 30 à 40% de l’utilisation des mémoires ROM et RAM. Et ce sans avoir à modifier le code source.

Segger précise que ses propres équipes commerciales accompagneront désormais les utilisateurs de la technologie Somnium et que, pour le moment, les technologies respectives de compilation et d’édition de liens de Segger et de Somnium ne seront pas fusionnées dans un outil unique.

Sur le même sujet