L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Curtiss-Wright donne un coup de jeune au VME avec une carte bâtie sur un Xeon E de 8e génération

Curtiss-Wright donne un coup de jeune au VME avec une carte bâtie sur un Xeon E de 8e génération

Publié le 27 novembre 2019 à 10:38 par François Gauthier        Sous-système Curtiss-Wright

Curtiss Wright VME 1910

Avec le calculateur lame référencé VME-1910, l’américain Curtiss-Wright apporte un traitement multicœur performant et des fonctionnalités de sécurité avancées aux intégrateurs système qui cherchent à moderniser leurs équipements opérationnels existants au standard VME, dont la base installée dans le monde demeure très importante. Une manière pour les utilisateurs officiant dans les domaines de l’aérospatial et de la Défense de pérenniser, protéger et maintenir leurs investissements dans les solutions VME déployées, via l’intégration de technologies modernes.

La plate-forme VME-1910, compatible au niveau brochage avec les générations plus anciennes de cartes VME, s’appuie ainsi sur un processeur Xeon E de 8e génération d’Intel (Coffee Lake) à six cœurs cadencés à 2,7 GHz (modèle E-2176M), doté d’une technologie d’hyperthreading (12 threads) et d’un cœur graphique intégré. Soit, selon Curtiss-Wright, une puissance de traitement supérieure de 60% à celle des modèles à quatre cœurs précédents et environ 36 fois les performances du processeur Core2Duo d’Intel installé sur les précédentes générations de cartes VME de la société.

Le processeur Xeon E comprend une unité graphique Intel HD Graphics P630 améliorée qui prend en charge le standard OpenGL pour les applications nécessitant des ressources graphiques importantes. Pour les applications qui nécessitent une forte puissance de traitement des données, l'unité graphique peut également servir de GPGPU à 24 cœurs avec des performances jusqu’à 461 Gflops et la compatibilité avec le langage OpenCL. La prise en charge de codecs vidéo matériels pour les normes H.264/H.265 et HEVC est également incluse, assurant de fait un traitement accéléré pour des flux d'images allant jusqu'à la résolution 4K.

Les entrées/sorties standard de la carte incluent deux ports Ethernet Gigabit, un port RS-232/422, deux interfaces pour afficheur DVI, un port VGA, des ports SATA, USB et audio analogiques. La flexibilité est assurée par la présence de deux emplacements pour des cartes mezzanines aux standard PMC et/ou XMC.

La plate-forme met aussi à niveau le traitement du bus VME lui-même avec une technologie d’interface fondée sur le FPGA Helix de Curtiss-Wright qui fournit un accès complet à la fonctionnalité VME en évitant une potentielle obsolescence des composants standard VME.

Au niveau sécurité, la VME-1910 offre de nouvelles perspectives par rapport aux cartes VME traditionnelles, via notamment les fonctionnalités et mécanismes Trusted Computing du système incluant un composant matériel TPM 2.0 d’Intel pour la gestion des clés, la technologie Intel BootGuard pour un démarrage vérifié et sécurisé de bas niveau de la plate-forme, un logiciel de démarrage sécurisé UEFI Secure Boot, le chiffrement des données sur les disques durs à semi-conducteurs SSD et les protections TrustedCOTS de Curtiss-Wright.

Enfin, côté logiciels, la VME-1910 prend en charge les systèmes d’exploitation Linux (CentOS et RHEL), VxWorks de Wind River, Integrity de Green Hills Software, Microsoft Windows et LynxOS de Lynx Software.

Pour aider à la mise à niveau de systèmes VME existants, Curtiss-Wright propose un livre blanc intitulé 7 Simple Steps to Upgrading Your VME Single Board Computer (7 étapes simples pour la mise à niveau de votre ordinateur monocarte VME), et disponible en téléchargement sur le site du constructeur.

Sur le même sujet