L'embarqué > Logiciel > Développement > Cortus veut faciliter l’usage de ses cœurs de processeurs 32 bits APS

Cortus veut faciliter l’usage de ses cœurs de processeurs 32 bits APS

Publié le 05 juin 2015 à 10:45 par Pierrick Arlot        Développement Cortus

Carte de développement Cortus

Fournisseur de cœurs de microprocesseur Risc 32 bits éco-efficaces, le français Cortus lance une plate-forme de développement architecturée autour d’un FPGA Xilinx dont l’ambition est d’accélérer le travail des concepteurs de circuits intégrés de type SoC faisant appel à ses IP APS. La plate-forme se déploie concrètement autour d’une carte bâtie sur le circuit programmable Spartan-6X75, de l’environnement de développement intégré Eclipse de Cortus et de la chaîne d’outils GCC de la firme montpelliéraine.

La carte est compatible au niveau de ses entrées/sorties avec l’Arduino Due et peut donc être étoffée avec les modules d’extension (shields) disponibles au sein de cet écosystème open source. On y trouve aussi 1 Mo de SRam synchrone ainsi que 32 Mbits de mémoire flash SPI où peut être stockée la configuration du FPGA et qui peut être partagée avec le logiciel applicatif. La carte de développement héberge également un émetteur/récepteur Ethernet 10/100 Mbit/s directement connecté au FPGA et 100% compatible avec le bloc d’IP de la couche MAC Ethernet 10/100 de Cortus. Une interface USB offre en outre la connectivité JTAG aux outils de développement du Français.

Les cœurs APS23 et APS25 ne requérant respectivement que 19% et 29% de la capacité du Spartan-6 X75, la plate-forme, qui permet aux concepteurs logiciels de développer leurs pilotes et de travailler sur l’intégration matériel/logiciel avant même que le SoC soit prototypé, offre suffisamment de puissance pour l’émulation de systèmes multicœurs sur la carte, assure Cortus.

Les cœurs de microprocesseur du Français sont déjà déployés au sein de cartes à puce, de capteurs intelligents, de contrôleurs d’écran et de systèmes de traitement vidéo, de communication sans fil, de sécurité, de contrôle industriel et de l’Internet des objets.

Sur le même sujet