L'embarqué > Logiciel > Middleware > Connectivité smartphone-véhicule : la technologie open source SmartDeviceLink prend du poids

Connectivité smartphone-véhicule : la technologie open source SmartDeviceLink prend du poids

Publié le 07 janvier 2016 à 12:52 par Pierrick Arlot        Middleware

SmartDeviceLink

On connaissait les technologies CarPlay d’Apple, Android Auto de Google et MirrorLink du consortium industriel CCC (Car Connectivity Consortium). Mais il faudra aussi compter avec la spécification SmartDeviceLink dans le domaine des technologies de communication permettant de reproduire l’expérience utilisateur d’un téléphone mobile sur un écran tiers présent dans une automobile : tableau de bord, autoradio évolué, système d’info-divertissement, etc. Technologies qui ont pour but, faut-il le rappeler, d’éviter toute distraction du conducteur d’un véhicule…

A l’occasion du CES 2016 qui se tient en ce début janvier, Ford – qui est à l’origine de ce protocole open source – a annoncé avec fierté que plusieurs constructeurs automobiles et partenaires industriels (Toyota Motor en tête) sont en train d’adopter le procédé SmartDeviceLink, qui a été déployé à l’origine dans la plate-forme Sync AppLink de Ford et qui fournit notamment aux utilisateurs un moyen simple d’accéder à leurs applications stockées sur leurs mobiles via des commandes vocales.

Selon le constructeur automobile américain, outre Toyota, PSA Peugeot Citroën, Honda, Mazda et Subaru sont actuellement en cours d’évaluation de la technologie pour une intégration éventuelle dans leurs modèles de véhicules. Les éditeurs QNX Software Systems et UIEvolution ont également dévoilé leur intention de glisser SmartDeviceLink au sein de leurs environnements logiciels respectifs pour systèmes d’info-divertissement automobiles. A noter que c’est la société Livio, une filiale à 100% de Ford, qui gère le projet open source SmartDeviceLink, vu aussi d’un bon œil par le groupe Automotive Grade Linux (AGL) de la fondation Linux.

Sur le même sujet