L'embarqué > Logiciel > Test & Validation > Congatec s’appuie sur l’OSADL pour valider le fonctionnement de cartes industrielles sous Linux temps réel

Congatec s’appuie sur l’OSADL pour valider le fonctionnement de cartes industrielles sous Linux temps réel

Publié le 22 juin 2018 à 12:21 par François Gauthier        Test & Validation Congatec

congatec OSADL

Le fabricant allemand de cartes, modules et sous-systèmes pour l’embarqué Congatec a décidé de s’associer avec l’organisme d'obédience germanique OSADL (Open Source Automation Development Lab) pour optimiser et faciliter la prise en charge de ses cartes industrielles sous Linux. Via cette collaboration, dont les prémices avaient été montrées lors du salon Embedded World 2018, l’OSADL a d’abord qualifié la mise en œuvre du Linux temps réel de Congatec, qui utilise le noyau 4.9.47-rt37, sur les modules conga-TS170 équipés du processeur embarqué de classe serveur Intel Xeon E3-1578L v5 cadencé à 2 GHz.

Ce module au standard COM Express Type 6, monté sur une carte porteuse d'évaluation de la société (référencée conga-TEVAL), a notamment passé avec succès les tests de l’OSADL avec des résultats situés sous les requis nécessaires vis-à-vis des valeurs de latence de préemption. Soit des temps de réponse enregistrés de 17 microsecondes avec des temps de latence quasi nuls.

Pour parvenir à ce niveau de performance, la difficulté consiste à installer un comportement temps réel dur pour Linux (c’est-à-dire strictement borné) dans la maîtrise de l’ensemble des couches de traitement depuis le Bios jusqu'au noyau Linux et l'espace utilisateur. Avec en plus la contrainte de s’adapter aux architectures de processeur de dernière génération, comme la gamme Skylake d'Intel qui propose un large choix de fonctions basse consommation qui doivent être équilibrées pour satisfaire aux exigences de de l’informatique temps réel.

Avec une exécution dans des armoires standard, l'assurance qualité d'OSADL atteste ainsi que les les Servers-on-Modules conga-TS170 sont adaptés aux applications temps réel dans les marchés visés comme les stations de travail et les serveurs haut de gamme, les équipements de test et de mesure haut débit, les systèmes dorsaux dans l'imagerie médicale, les stations de travail industrielles hautes performances ainsi que les systèmes d'inspection visuelle et les plates-formes de connaissance situationnelle.

« Notre collaboration avec l'OSADL représente un avantage pour les utilisateurs de nos technologies et pour notre équipe d'ingénieurs, explique Carsten Rebmann, directeur R&D de Congatec. Car nous allons bénéficier d’efforts conjoints pour nos développements temps réel Linux avec une approche indépendante vis-vis de nos équipes de développement et un support sur les questions de licences. »

Selon Congatec, cette démarche vers l’OSADL s’intègre dans un paysage où la mise en œuvre de système Linux classique et de Linux temps réel dominent les projets de systèmes embarqués avec 58% des nouveaux projets en 2017 qui ont démarré avec un OS en open source et presque le même pourcentage de projets (59%) intégrant du temps réel.

Sur le même sujet