L'embarqué > Instrumentation > Outil de test > Codage vidéo : le français Allegro DVT lance la première suite de tests de conformité MPEG VVC

Codage vidéo : le français Allegro DVT lance la première suite de tests de conformité MPEG VVC

Publié le 22 janvier 2020 à 12:10 par Pierrick Arlot        Outil de test Allegro DVT

MPEG VVC

Spécialiste des jeux de tests de conformité aux standards de compression vidéo ainsi que des blocs d’IP d’encodage et de décodage vidéo, le grenoblois Allegro DVT propose les premiers flux binaires de test pour le standard MPEG VVC (Versatile Video Conding), dont la publication est attendue incessamment. Egalement nommé H.266 et présenté comme le successeur de la technologie MPEG HEVC/H.265 (utilisé pour la TV 4K), le standard VVC est censé afficher une efficacité de 34% supérieure à celle de son prédécesseur.

Elaboré par le groupe d’experts JVET (Joint Video Exploration Team) commun au comité MPEG de l’ISO/CEI et au groupe de travail VCEG (Video Coding Experts Group) de l’UIT, le codec VVC a été conçu pour être polyvalent. Il vise à répondre à toutes les applications vidéo telles que la téléphonie mobile, la vidéo à la demande, la diffusion TV « classique », le streaming OTT (Over-The-Top), la visioconférence ou le codage panoramique à 360°, et doit satisfaire leurs exigences respectives en termes de résolution, de débit et de latence.

La suite de flux binaires de test de conformité H.266/VVC d’Allegro DVT, qui intéresse les développeurs d’IP et de circuits intégrés de décodage vidéo ainsi que les fabricants de terminaux (décodeurs TV, écrans TV, smartphones, tablettes, etc.), fournit un ensemble de bitstreams permettant de tester de façon extensive les éléments de syntaxe, les branches, les conditions et les équations de la nouvelle spécification. La société française affirme avoir commencé à travailler sur les flux binaires de test VVC dès le début de la phase de standardisation en tant que contributeur actif et avoir résolu de nombreux problèmes dans l’implémentation du benchmark.

« La disponibilité de nos premiers bitstreams de test VVC est une étape majeure qui permettra d'accélérer l'adoption de cette nouvelle norme vidéo, indique Nouar Hamze, le CEO d’Allegro DVT. Plus que jamais, la validation de nouveaux produits vidéo nécessite des suites de tests solides et fiables en raison de la complexité croissante des normes de compression vidéo. » Dans ce cadre, la firme grenobloise va continuer de suivre l’évolution du standard VVC et mettre à jour ses bitstreams de test si besoin est.

Sur le même sujet