L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Ceva élargit son offre aux processeurs embarqués optimisés pour l’exécution de réseaux de neurones

Ceva élargit son offre aux processeurs embarqués optimisés pour l’exécution de réseaux de neurones

Publié le 09 janvier 2018 à 11:32 par Pierrick Arlot        Composant  Ceva

Ceva NeuPro

[CES 2018] A l’occasion du CES 2018 qui ouvre ses portes aujourd’hui 9 janvier à Las Vegas, la société Ceva, spécialiste des cœurs et des blocs d’IP pour DSP avec un focus sur les technologies de vision, de communication, de connectivité et audio, met en avant une gamme de quatre processeurs d’intelligence artificielle spécifiquement calibrés pour exécuter des algorithmes d’apprentissage profond. Estampillés NeuPro et conçus pour les marchés de l’Internet des objets, des smartphones, de la surveillance, de l’automobile, de la robotique, du médical et de l’industriel, ces circuits sont censés prendre en charge l’ensemble des tâches généralement affectées aux réseaux de neurones comme la reconnaissance faciale, la classification d’objets, le traitement du langage naturel, les filtres de visage en réalité augmentée, la traduction en temps réel, l’authentification ou la détection en temps réel de logiciels malveillants.

Selon Ceva, les processeurs NeuPro s’appuient sur le savoir-faire de la société dans les réseaux de neurones profonds pour applications de vision artificielle. A ce titre, les plates-formes de vision Ceva-XM4 et Ceva XM6, associées au framework logiciel CDNN (Ceva Deep Neural Network), seraient déjà utilisées par plusieurs dizaines de clients de Ceva dans des produits grand public, des équpements d'assistance évoluée à la conduite ADAS et des systèmes de vidéosurveillance. Les processeurs NeuPro conçus spécifiquement pour les tâches d'intelligence artificielle offriraient toutefois un saut quantique en termes de performances, comprises ici entre 2 et 12,5 Tops (téra-opérations par seconde) selon les configurations.

« Il est clair que les applications d’intelligence artificielle s’appuient de plus en plus sur un traitement en périphérie de réseau plutôt que sur des services dans le nuage, note Ilan Yona, vice-président et directeur général de l’activité Vision de Ceva. La puissance de calcul requise pour ce type de traitement, couplée aux exigences de basse consommation, nécessite le recours à des processeurs spécialisés plutôt qu’à des CPU, des GPU ou des DSP. »

La famille NeuPro se décline selon les modèles NP500, NP1000, NP2000 et NP4000 intégrant respectivement 512, 1024, 2048 et 4096 unités MAC (multiplieur-accumulateur) et ciblant respectivement les objets connectés, les dispositifs électroniques portés sur soi et les caméras ; les smartphones de milieu de gamme, les systèmes ADAS, les applications industrielles et les casques de réalité virtuelle ou augmentée ; les smartphones haut de gamme, les systèmes de surveillance, les robots et les drones ; et enfin la conduite autonome. Chacun de ces processeurs associe un moteur NeuPro et une unité de traitement vectorielle (VPU) NeuPro. Si le premier est une implémentation matérielle des couches de réseau de neurones, le second est un DSP vectoriel programmable qui prend en charge le framework logiciel CDNN.

L'architecture NeuPro est compatible à la fois avec les réseaux de neurones 8 et 16 bits et dispose d’un mécanisme de décision en temps réel destiné à assurer le meilleur compromis entre précision et performances, détaille encore Ceva.

Parallèlement à la famille de processeurs NeuPro, la société compte aussi proposer le moteur NeuPro comme un accélérateur de réseaux de neurones à convolution (CNN) pouvant être associé au sein d’une puce-système SoC aux plates-formes Ceva-XM4 ou Ceva-XM6. Une option qui devrait intéresser les utilisateurs qui recherchent une solution unifiée pour les tâches liées au traitement d’image, à la vision artificielle et aux réseaux de neurones.

La famille NeuPro sera disponible sous licence au cours du troisième trimestre 2018.  

Sur le même sujet