L'embarqué > Logiciel > Middleware > Ceva associe ses blocs d’IP Bluetooth et Wi-Fi à un microcontrôleur open source RISC-V

Ceva associe ses blocs d’IP Bluetooth et Wi-Fi à un microcontrôleur open source RISC-V

Publié le 08 mars 2018 à 09:56 par Pierrick Arlot        Middleware Ceva

Ceva RivieraWaves

A l’occasion du Mobile World Congress qui s’est tenu fin février, Ceva, le fournisseur de cœurs de DSP et de processeurs d’intelligence artificielle pour objets connectés, a annoncé la disponibilité de ses blocs d’IP RivieraWaves Bluetooth et Wi-Fi avec un microcontrôleur optionnel bâti sur le cœur open source RISC-V. La famille RivieraWaves est constituée d’une suite d’IP et de plates-formes permettant d’intégrer les technologies Bluetooth (Low Energy seule ou bimode) et Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax dans des puces-systèmes ou des circuits spécifiques.

Au sein de ces SoC, les piles de protocoles s’exécutent sur le processeur embarqué retenu par l’utilisateur. Les dernières en date des plates-formes RivieraWaves de Ceva sont donc les premières à offrir des IP Bluetooth et Wi-Fi avec un sous-système RISC-V associé à un jeu d’IP périphériques, offrant ainsi une alternative aux utilisateurs qui ne veulent pas être liés à une architecture de processeur tierce partie.

Selon Ceva, l’implémentation du processeur RISC-V, compatible avec le jeu d’instructions 32 bits RV32IMC (avec prise en charge des instructions compressées et des opérations de multiplication/division de nombres entiers), colle aux exigences des objets IoT typiques en termes de performances (2,44 Coremark/MHz) et d’encombrement sur la puce (moins de 20 000 portes logiques). A ce titre, les plates-formes Bluetooth bâties sur l’architecture RISC-V de la société seraient les plus éco-efficaces des solutions Bluetooth Low Energy et Bluetooth bimode (BLE et Classic) du moment. Pour des débits plus élevés, les plates-formes RISC-V RivieraWaves Wi-Fi de Ceva seraient, quant à elles, les plus compactes des solutions intégrées avec une capacité à s’échelonner d’une version simple 802.11b 1x1 à 1 Mbit/s à une version avancée 802.11ac/ax 2x2 MU-Mimo à 1,2 Gbit/s.

« Nous avons vu l’architecture RISC-V passer rapidement du statut de concept intéressant à celui d’alternative très crédible aux processeurs embarqués les plus courants, particulièrement dans le domaine des sous-systèmes de communication, constate Aviv Malinovitch, vice-président et directeur général de l’activité Connectivité de Ceva. En offrant des implémentations RISC-V de nos solutions RivieraWaves Wi-Fi et Bluetooth, nous élargissons les options de processeurs pour nos clients avec une alternative qui vise à accélérer leurs développements et les temps de mise sur le marché. »

Ajoutons que Ceva a commencé de livrer son bloc d’IP Bluetooth 5 bimode à plusieurs licenciés dont la société de semi-conducteurs chinoise ASR Microelectronics, créée en avril 2015. Comme tous les produits Bluetooth de Ceva, l’IP Bluetooth 5 consiste en un contrôleur à implanter dans le silicium et une pile de protocoles logicielle. Une interface radio flexible permet à la plate-forme d’être déployée avec le bloc PHY Bluetooth de la société (modem et RF) ou des IP RF de partenaires tiers.

Sur le même sujet