L'embarqué > Logiciel > Développement > CAO de cartes : le projet open source KiCad sera désormais chapeauté par la fondation Linux

CAO de cartes : le projet open source KiCad sera désormais chapeauté par la fondation Linux

Publié le 25 novembre 2019 à 10:27 par Pierrick Arlot        Développement

KiCad 3D Viewer

La fondation Linux va désormais héberger en son sein la suite logicielle de CAO KiCad, un ensemble d’outils open source conçus pour le dessin de schémas électroniques et la conception de circuits imprimés dont la première version a été élaborée il y a (déjà) vingt-sept ans et dont la dernière mouture en date (la 5.1.4) est disponible depuis le mois d’août. « KiCad est un ensemble d’applications utilisées par les ingénieurs focalisés sur la conception de cartes, indique Michael Dolan, vice-président de la Linux Foundation en charge des programmes stratégiques. C’est un logiciel gratuit et professionnel qui offre aux concepteurs la liberté de l’utiliser sur n’importe quelle plate-forme sans les lier à des architectures matérielles spécifiques. L’infrastructure et le modèle de gouvernance de la Linux Foundation apporteront l’appui nécessaire au projet KiCad pour étendre encore sa communauté et assurer sa durabilité à long terme. »

Le projet KiCad compte aujourd'hui des donateurs privés, communautaires et professionnels, parmi lesquels le distributeur de composants et sous-systèmes électroniques Digi-Key, le constructeur informatique System76, le spécialiste allemand du prototypage Aisler et le fournisseur chinois de circuits imprimés NextPCB, de nombreux donateurs étant aussi passés par l'intermédiaire du CERN.

Les outils KiCad sont notamment utilisés pour créer des schémas électroniques, des layouts de circuits imprimés, des simulations Spice, des nomenclatures, des fichiers Gerber et des vues 3D du PCB et de ses composants. Multiplateforme, la suite fonctionne sous Windows, Linux et Apple MacOS et est publiée sous licence open source GNU GPL.

« Nous avons constaté une très forte utilisation du programme ces dernières années, certains fabricants de cartes nous ayant signalé plus de 15% de nouvelles commandes de cartes conçues avec KiCad, assure Wayne Stambaugh, le responsable du projet KiCad. Pour faire face à cette forte progression, il était nécessaire de réévaluer notre modèle économique pour attirer encore davantage de personnes dans le projet. Avec la Linux Foundation, nous disposerons d'une plus grande flexibilité pour faire avancer le projet, ainsi que d'une exposition plus importante pour attirer de nouveaux donateurs. »

Sur le même sujet