L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Bubbles, des bulles connectées qui vont recharger les smartphones dans n’importe quel magasin

Bubbles, des bulles connectées qui vont recharger les smartphones dans n’importe quel magasin

Publié le 23 avril 2015 à 16:58 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine

Bubbles recharge smartphone

« Damned, mon smartphone n’a plus de batterie ! » Lequel d’entre nous n’a pas poussé ce cri d’angoisse en pleine rue, en attendant l’appel de son (ou sa) cher (chère) et tendre, en voulant rechercher une adresse ou une information sur le Web, ou en souhaitant passer un coup de fil urgent ?  Ce malaise répétitif du parfait citadin branché ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. C’est tout du moins ce qu’espère la jeune société française Chargelib, plus connue sous le sobriquet de The Bubbles Company, qui a l’ambition affichée d’installer à partir du mois de mai dans de nombreux bars, boutiques et restaurants un objet connecté (la Bubble évidemment) permettant non seulement de recharger les smartphones mais aussi de signaler sa présence via une application ad hoc ! L’application mobile MyBubble, qui sera téléchargeable dans les tout prochains jours, vise donc à donner une cartographie des bornes de recharge situées dans les environs.

Au style très design, la Bubble, qui a été codevéloppée avec le groupe Canon, a été présentée fin mars à Lyon sur le salon de l’Internet des objets SIdO. Elle se positionne donc comme une station de recharge pour smartphones géolocalisable et réservable à l’avance sur terminal mobile. Mais elle est destinée – aussi – à  attirer la clientèle vers des lieux « branchés » (dans les deux sens du terme, puisque l’installation de l’équipement nécessite une liaison Wi-Fi). L’objet devant rester le plus pratique possible, il est d’ailleurs équipé des principaux câbles de recharge existants sur le marché.
 
Pour que le temps de recharge - environ 20 à 25 minutes en moyenne - ne soit pas « perdu » pour tout le monde (et surtout pour l’enseigne qui héberge la Bubble), la station est également équipée d’une balise de type iBeacon/Bluetooth Low Energy qui permet de pousser vers le smartphone des offres ciblées, des coupons d’achat, des promotions, des informations incitant l’heureux propriétaire à profiter de sa présence sur les lieux pour procéder à quelques menus achats…
 
Créée en juillet 2014, la société Chargelib, qui compte proposer sa solution sous la forme d’une location et d’un contrat de maintenance, a réussi à lever 700 000 euros en février dernier auprès de business angels dont Didier Quillot, ancien directeur général d’Orange France puis de Lagardère. Ces fonds devaient servir à financer le lancement dans Paris d’un millier de Bubbles, avec vocation à terme de faire la même chose dans de grandes villes comme New York, Londres, Shanghai, etc.