L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Bosch devient membre stratégique de la fondation Eclipse

Bosch devient membre stratégique de la fondation Eclipse

Publié le 04 novembre 2015 à 11:44 par François Gauthier        Conjoncture Bosch

Bosch devient membre stratégique de la fondation Eclipse

La fondation Eclipse a profité de la manifestation EclipseCon Europe qui se tient cette semaine en Allemagne à Ludwisgburg pour annoncer l'arrivée de la firme allemande Bosch au rang de membre stratégique de l'organisme, au même niveau d'implication que les douze actuels, dont les français CEA-List et Obeo et les sociétés Actuate, CA Technologies, Codenvy, Google, IBM, Innoopract, itemis, Oracle, Red Hat et  SAP. En tant que membre stratégique, Bosch aura donc un représentant permanent au comité de direction (le board) d’Eclipse. Une décision qui concrétise l’investissement de la société au sein d’Eclipse, puisqu'elle participe activement depuis plusieurs années aux groupes de travail Eclipse Automotive et Eclipse Internet of Things.

Au niveau du groupe de travail Eclipse IoT,  Bosch pilote en particulier le projet Vorto dont l’objectif est de développer des outils et méthodes de création de modèles qui décrivent un objet connecté. Modèles qui pourront être utilisés et connectés sur  n’importe quelle plate-forme de développement dédiée à l’Internet des objets.

Côté automobile, Bosch est le principal contributeur et le chef de file du projet APP4MC, qui s’appuie sur les travaux en cours du programme de recherche européen Amalthea et de son successeur Amalthea4public. L’objectif ici est de progresser dans les techniques d’intégration entre logiciels mis en œuvre dans un projet automobile afin de favoriser, dans un flot de conception, les échanges de données générées via ces outils ainsi que les échanges entre fournisseurs, et ce plus facilement qu’à l’heure actuelle. Le projet vise aussi à faciliter l’implantation des logiciels embarqués générés par ces outils dans l’automobile sur des architectures multicœurs ou dotées de multiples cœurs (systèmes massivement parallèles).

« Aucune compagnie dans le monde ne peut prétendre réaliser l’Internet des objets à elle seule, commente Stefan Ferber, vice-président pour l’ingénierie au sein de l’entité Bosch Software Innovations et qui sera le représentant de la firme allemande au comité de direction d’Eclipse. Comme le logiciel devient stratégique pour des entreprises tournées vers l’industrie comme Bosch, il est très important de s’engager dans un écosystème orienté marché au sein d’une communauté open source comme Eclipse. Car, à travers les contributions de nombreux développeurs, les utilisateurs pourront avoir accès à des outils et des plates-formes ouvertes de haut niveau pour leurs applications dans l’IoT ou l’automobile. »

Sur le même sujet