L'embarqué > Matériel & systèmes > Composant > Avec les PSoC 6, Cypress joue double cœur et mixe grande sobriété, performance et sécurité

Avec les PSoC 6, Cypress joue double cœur et mixe grande sobriété, performance et sécurité

Publié le 20 mars 2017 à 13:25 par François Gauthier        Composant  Cypress

Cypress PSoC 6

[EMBEDDED WORLD 2017] Réservé pour l’instant à des utilisateurs privilégiés et prévu en production de volume à l’automne, le microcontrôleur PSoC 6 que l’américain Cypress a lancé sur le salon Embedded World apporte, selon la société, une solution de très faible consommation dotée de fonctions de sécurité au niveau matériel pour les marchés de l’Internet des objets.

L’architecture choisie à double coeur ARM Cortex-M4 et Cortex-M0+ permet en outre aux concepteurs d'optimiser à la fois la performance et la consommation de leurs applications. Le microcontrôleur s'appuie pour ce faire sur une technologie de gravure en 40 nm (selon le procédé Sonos 40nm de Cypress) associée à un mécanisme d'ajustement dynamique de tension et de fréquence. Ce qui permet, selon la société, d'afficher une consommation très basse de 22 µA/MHz et de 15 µA/MHz en mode actif pour, respectivement, les cœurs ARM Cortex-M4 et Cortex-M0+. Sous une tension de 1,1 V aux fréquences de fonctionnement de 100 MHz pour le Cortex-M0+ et de 150 MHz pour le Cortex-M4, les consommations respectives sont donc de 2,5 mA et de 6 mA. L'architecture à double cœur permet dans le même temps l'optimisation de la consommation globale en utilisant le coeur auxiliaire en tant que moteur de délestage alors que le coeur principal est en veille.

« Avec notre position de leader des solutions sans fil pour l'IoT, nous avons compris que les utilisateurs ont besoin d'une solution de traitement améliorée qui permette d'ajuster la performance et la consommation, tout en intégrant des fonctions de sécurité essentielles pour les appareils connectés », résume Hassane El-Khoury, président et CEO de Cypress.

Pour la partie sécurité, le microcontrôleur PSoC 6 propose un environnement d'exécution de confiance au niveau matériel (TTE, Trusted Execution Environment) avec une procédure de démarrage sécurisée et un stockage fiabilisé des données pour la protection du firmware, des applications et des paramètres importants comme les clés cryptographiques. Le PSoC 6 gère en effet un ensemble d'algorithmes de cryptographie standard, symétriques et asymétriques, incluant ECC (Elliptical-Curve Cryptography), AES (Advanced Encryption Standard) et SHA1/2/3 (Secure Hash Algorithms) dans un coprocesseur intégré prenant en charge les tâches de traitement intensif. L'architecture supporte de ce fait plusieurs environnements sécurisés simultanés sans besoin de mémoire ou autres éléments externes. De plus, la mémoire sécurisée est ajustable pour gérer plusieurs stratégies de sécurisation indépendantes choisies par l'utilisateur.

Sur les PSoC 6, Cypress conserve en outre une fonctionnalité déjà présente dans les PSoC 4 qui consiste à pouvoir définir par logiciel les périphériques du circuit pour créer des interfaces analogiques spécifiques ou des interfaces pour des éléments particuliers comme des afficheurs à encre électronique.

Côté connectivité, on trouve sur le circuit la gestion intégrée du Bluetooth Low Energy (BLE 5.0), et, côté interface d’IHM, la technologie de détection capacitive tactile CapSense de Cypress.

Pour la programmation du circuit, Cypress s’appuie sur son environnement de développement PSoC Creator et sur l’écosystème ARM.

Sur le même sujet