L'embarqué > Logiciel > Middleware > Avec Akraino, les services d’edge computing ont une première pile logicielle open source complète

Avec Akraino, les services d’edge computing ont une première pile logicielle open source complète

Publié le 14 juin 2019 à 08:49 par Pierrick Arlot        Middleware

Akraino R1

Lancée en début d’année par la Fondation Linux afin d’édifier un framework ouvert pour les traitements en périphérie de réseau (edge computing) qui soit indépendant des architectures matérielles, des plates-formes cloud et des systèmes d’exploitation, l’initiative LF Edge annonce la disponibilité de la première version (Release 1) de la pile logicielle Akraino Edge Stack. Akraino R1, qui est le fruit de travaux entamés en 2018, a vocation à fournir une pile open source apte à accueillir un environnement de type cloud à haute disponibilité optimisé pour les applications et systèmes d’edge computing.

Ce concept appelé « edge cloud » est lié au fait que les architectures en nuage purement centralisées ne peuvent pas répondre de façon économique aux exigences de très haut débit et d’ultrafaible latence exprimées par l’Internet des objets et la 5G. Avec l’edge cloud, les capacités du cloud sont donc distribuées dans le réseau et s’appuient sur des ressources de calcul placées là où se trouve l’essentiel du trafic, en périphérie de réseau. En ce sens, explique la Fondation Linux, la pile Akraino Edge Stack a vocation à offrir aux utilisateurs un niveau élevé de flexibilité qui puisse leur permettre d’échelonner aisément les services edge cloud, de maximiser les applications et les fonctions prises en charge en périphérie de réseau, et d’assurer la fiabilité de systèmes qui ne doivent jamais tomber en panne.

Ici les cas d’usage vont de l’Internet des objets industriel aux infrastructures télécoms 5G (réseau cœur et réseau d’accès radio virtualisé vRAN) en passant par les uCPE (universal Customer Premises Equipment), le réseau étendu défini par logiciel SDWAN et les traitements multimédias en périphérie de réseau de classe entreprise ou opérateur. Les cas d’usage étant multiples, Akraino définit aussi des familles de « modèles » (blueprints) testés et validés par la communauté sur des plates-formes matérielles réelles.

A ce titre Akraino R1 en propose d’ores et déjà une dizaine dont le Radio Edge Cloud (REC) de classe télécoms optimisé pour l’exécution de conteneurs et le StarlingX Far Edge Distributed Cloud (pour les cas d’usage dans des lieux à forte densité comme les centres commerciaux, les aéroports et les stades où des services à valeur ajoutée comme la mise en cache, le traitement et l’analyse de données peuvent être mis en œuvre localement). Le modèle Eliot (Edge Lightweight and IoT), quant à lui, cible plus particulièrement les passerelles IoT dans les domaines de l’IoT industriel et de la ville intelligente. Il définit une pile logicielle d’empreinte mémoire réduite qui peut être déployée dans les nœuds en périphérie de réseau dont les capacités matérielles sont limitées.

Sur le même sujet