L'embarqué > Logiciel > Middleware > Automobile : PSA valide l’activation à distance de services avec les solutions LwM2M du français IoTerop

Automobile : PSA valide l’activation à distance de services avec les solutions LwM2M du français IoTerop

Publié le 04 septembre 2020 à 11:30 par Pierrick Arlot        Middleware IoTerop

ioterop Alaska

Les logiciels Iowa et Alaska de la jeune société montpelliéraine IoTerop, spécialiste des technologies de sécurité et de gestion des objets connectés, ont été validées par PSA sur la base d’une expérimentation représentant l’activation à distance de nouvelles fonctionnalités ou options dans les véhicules du groupe automobile français, et ce en partenariat avec le groupe Thales. Les tests ont prouvé non seulement la fiabilité des logiciels d’IoTerop mais aussi la sécurité de la solution obtenue, indique la start-up (à laquelle L’Embarqué a consacré un portrait détaillé en juin 2019).

Cette solution s’appuie le standard de sécurité et de gestion à distance LwM2M (Lightweight M2M), déjà mis en œuvre pour la mise à jour de millions d’objets connectés. Dans l’expérimentation PSA, les fonctions d’activation à distance offertes par le LwM2M sont non seulement utilisées mais les protocoles CoAP/DTLS qui l´accompagnent sécurisent tous les échanges de bout en bout, précise IoTerop.

De faible empreinte mémoire et adaptée à la gestion et au contrôle à distance d’objets connectés, la pile protocolaire embarquée Iowa permet notamment d'effectuer les mises à jour over-the-air, de récupérer des données en environnements contraints et d’assurer l’interopérabilité et la sécurisation des communications grâce à des fonctionnalités de cryptographie et d’authentification. Alaska est le nom donné à la plate-forme de « device management » de la start-up qui est installée côté serveur et associée aux logiciels client Iowa (voir illustration ci-dessous).

« IoTerop a montré que le Lightweight M2M offre des solutions plus compactes et plus sûres pour activer à distance des options payantes, indique Antoine Guittet, ingénieur réseau haut débit embarqué du groupe PSA. Cela permettra à PSA d’offrir de nouveaux services au bénéfice des conducteurs tels que la notification de zones de danger, zones mises à jour en temps réel grâce à la capacité de nos véhicules à se connecter au réseau cellulaire par le biais d´une carte SIM Thales. »

« Nous supportons le standard LwM2M, qui s´intègre parfaitement à notre ligne de modules radio Cinterion pour la connectivité cellulaire, une technologie que nous fournissons déjà sur nos marchés principaux de la sécurité, des compteurs intelligents, de l’automobile et de l’Internet des objets en général », précise de son côté Joël Demarty, directeur marketing produits IoT chez Thales. (Pour rappel, les modules Cinterion sont issus de Gemalto, acquis par Thales en 2019.)

Selon IoTerop, les logiciels Iowa et Alaska vont permettre aux constructeurs de mettre en œuvre des services à forte valeur ajoutée. « Nous n’aurons bientôt plus besoin d’immobiliser le véhicule et de contraindre son usager à le ramener en concession pour établir un diagnostic ou activer de nouvelles fonctionnalités », anticipe Hatem Oueslati, le P-DG de la société montpelliéraine. 

Sur le même sujet