L'embarqué > Logiciel > Middleware > Automobile : le standard Autosar prend désormais en charge le “diagnostic over IP” à distance

Automobile : le standard Autosar prend désormais en charge le “diagnostic over IP” à distance

Publié le 16 décembre 2019 à 11:06 par François Gauthier        Middleware

Autosar DoIP

Tout juste mise à disposition des développeurs, la version R19-11 de la plate-forme Autosar  (AUTomotive Open System ARchitecture) prend désormais en charge les architectures orientées services et une extension du protocole pour les diagnostics dans l’automobile DoIP (Diagnostics over IP), fondé sur le standard ISO 13400-2, aussi bien pour les versions Autosar Classic qu'Autosar Adaptive. (Autosar avait déjà intégré le protocole DoIP dans son architecture Autosar Classic au sein de la version 4.3.1 en décembre 2017.)

Ce protocole définit la communication des informations de diagnostic entre un nœud formé par une unité de contrôle/commande électronique (ECU) dotée d'une pile DoIP et un testeur interne connecté au réseau embarqué dans l’automobile et ouvert sur l’extérieur, notamment pour les opérations de contrôle à distance par liaison radio. L'interface DoIP interne prend en charge une ligne d'activation déclenchée par l’interface externe. La combinaison de ces interfaces DoIP internes et externes prendra désormais en charge les lignes d'activation et les affectations IP dynamiques pour les boîtiers de diagnostic externes.

Grâce à cette extension, aucune déclaration du véhicule vers l’extérieur ne sera nécessaire car le testeur externe pourra obtenir les adresses IP directement à partir de la passerelle embarquée dans le véhicule. De plus, un maître UCM (Update and Configuration Management) va permettre des mises à jour fréquentes et sûres du logiciel du véhicule au sein de la plate-forme Autosar Adaptive. Objectif : assurer facilement la mise à jour, l'installation et la mise à niveau des logiciels Autosar au sein d'un véhicule au moyen d'une connexion sans fil ou bien d’un boîtier de diagnostic (utilisé dans les garages avec une connexion filaire).

Selon le consortium Autosar, cette prise en charge globale de DoIP permet une meilleure capacité d'échange des applications spécifiques écrites par différents OEM entre plates-formes Autosar Adaptive (clients Over The Air, gestionnaires de la sécurité du véhicule, applications de diagnostic…).

A noter que ces mises à jour, qui concernent aussi la sécurité et les procédures de lien radio, ont été synchronisées entre la plate-forme Autosar Classic et la plate-forme Autosar Adaptive. Rappelons que cette dernière, fondée sur des systèmes d'exploitation compatibles Posix, constitue de plus en plus la norme dans les développements des ECU architecturées autour de microcontrôleurs aux performances élevées et des ECU destinées aux applications multimédias fondées sur des microprocesseurs.

Sur le même sujet