L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Automatismes industriels : NXP veut simplifier la prise en charge des réseaux temps réel CC-Link IE TSN

Automatismes industriels : NXP veut simplifier la prise en charge des réseaux temps réel CC-Link IE TSN

Publié le 09 mars 2021 à 10:46 par François Gauthier        Connectivité NXP

NXP port CC-Link IE TSN

Pour répondre aux besoins des applications d’automatismes industriels qui intègrent la technologie réseau TSN (Time-Sensitive Networking) sur Ethernet, NXP prend désormais en charge la pile protocolaire CC-Link IE TSN (*) qui, comme son nom l’indique, associe la technologie réseau CC-Link IE (Industrial Ethernet) et les mécanismes TSN pour des communications sur des liens Gigabit Ethernet. Cette prise en charge est assurée sur le processeur d'application LS1028A ou sur le microcontrôleur crossover i.MX RT1170 de la société batave.

En délivrant une solution TSN complète de l'équipement de terrain jusqu’au commutateur pour les réseaux CC-Link IE TSN, NXP veut montrer que ses plates-formes matérielles/logicielles sont capables de consolider et d'unifier les protocoles Ethernet pour réaliser l'interopérabilité entre une grande variété de réseaux industriels dans la mouvance Industrie 4.0. Pour activer la pile de communication CC Link IE TSN complète sur le processeur LS1028A et le microcontrôleur MX RT1170, NXP a collaboré avec la firme allemande port industrial automation, spécialiste des réseaux CC-Link. Celle-ci a porté sur les puces de la société de semi-conducteurs une pile pour station maître CC-Link IE TSN, une pile pour stations distantes CC-Link IE TSN et l'outil ICC (Industrial Communication Creator) pour configurer la pile distante.

La solution proposée par les deux sociétés procure une approche échelonnable qui va des applications de contrôle temps réel sur des terminaux industriels alimentés par l'i.MX RT1170 jusqu’à des systèmes de commande à haute performance en périphérie de réseau  (edge) fondés sur le processeur LS1028A. Les applications d'automatisation d'usine telles que le contrôle de mouvement, la robotique, la vision industrielle, l'apprentissage automatique et les automates programmables (API) font partie des cibles visées par ces solutions TSN.

Rappelons que la famille de processeurs LS1028A de NXP s’appuie sur des cœurs 64 bits Arm Cortex-A72 avec GPU 3D et contrôleur LCD intégrés, commutateur TSN à quatre ports et double contrôleur TSN Ethernet avec prise en charge du Gigabit Ethernet. La combinaison d'un réseau exploitant le TSN avec un processeur graphique permet ici de répondre aux besoins des applications industrielles d'interface homme-machine (IHM) et de contrôle-commande. Quant au microcontrôleur i.MX RT1170, il présente une architecture hétérogène à double cœur composée d'un cœur Cortex-M7 hautes performances (jusqu'à 1 GHz) et d'un cœur Cortex-M4 économe en énergie (jusqu'à 400 MHz).

(*) NXP a récemment rejoint la CC-Link Partner Association (CLPA) qui standardise et promeut la techologie CC-Link IE TSN pour l'automatisation des usines.

Sur le même sujet