L'embarqué > Logiciel > Développement > Arduino veut encore plus démocratiser le développement IoT avec sa plate-forme dans le nuage

Arduino veut encore plus démocratiser le développement IoT avec sa plate-forme dans le nuage

Publié le 11 février 2019 à 11:31 par François Gauthier        Développement

Arduino IoT Cloud

Arduino IoT Cloud, tel est le nom choisi par l’organisme Arduino pour désigner une plate-forme de développement dans le cloud qui permet à quiconque de créer, développer, et gérer ses applications IoT puis de les déployer vers les utilisateurs. Avec cette étape, Arduino fournit dorénavant aux utilisateurs qui travaillent avec ses plates-formes matérielles une solution complète, de bout en bout, intégrant des cartes électroniques, un langage de programmation des microprogrammes, et désormais des services cloud. Après six mois de tests, la version bêta d'Arduino IoT Cloud est en ligne et accessible à tous. Avec à la clé la génération automatique de tableaux de bord, la prise en charge de Webhooks et une couche TLS de transport des données sécurisé.

Certes, il était possible auparavant d’obtenir des données de capteurs connectés à une carte Arduino, de les télécharger sur certains services dans le cloud et d’observer les résultats sur une interface Web. Mais cette approche nécessite de mettre en œuvre des technologies tierces, comme ThingSpeak, Adafruit.io, Thinger.io ou d’autres. Avec Arduino Cloud IoT, plus besoin de passer par ces solutions, et notamment de modifier les “sketches” (les microprogrammes Arduino) pour connecter une carte Arduino à des services dans le cloud. Dorénavant, Arduino IoT Cloud génére automatiquement un sketch de la configuration d’un nouveau projet, aidant ainsi son démarrage rapide.

Arduino IoT Cloud prend en charge l'API HTTP REST, MQTT, les outils de ligne de commande JavaScript et Websockets, tandis que les périphériques sont sécurisés à l'aide d’une authentification reposant sur un certificat X.509. Pour débuter, l’organisation Arduino recommande de travailler sur une carte Arduino MKR (MKR1000 ou MKR WiFi 1010), puis de créer un compte pour se connecter à Arduino IoT Cloud. Une fois l’opération terminée, le téléchargement du code Arduino Create Plugin assure la connexion de la carte au port USB de l’ordinateur de développement.

« Arduino propose désormais une plate-forme complète avec la famille MKR, offrant un moyen simplifié de créer des nœuds IoT locaux et des périphériques en utilisant une gamme d'options de connectivité et une compatibilité avec des systèmes tiers, matériels, passerelles et cloud, précise Massimo Banzi, directeur technique et cofondateur d'Arduino. Arduino IoT Cloud permet ainsi aux utilisateurs de gérer, configurer et connecter non seulement du matériel Arduino, mais également des périphériques Linux, ce qui constitue une véritable démocratisation du développement IoT. » Une déclaration qui ouvre la porte à l’utilisation dans l’avenir de cartes au-delà de l’écosystème Arduino stricto sensu, en particulier les plates-formes en open source qui prennent en charge Linux (UP Squared, Raspberry Pi, Orange Pi…).

Sur le même sujet