L'embarqué > Marchés > Rachat > Analog Devices acquiert Maxim Integrated pour la somme rondelette de 21 milliards de dollars

Analog Devices acquiert Maxim Integrated pour la somme rondelette de 21 milliards de dollars

Publié le 28 juillet 2020 à 15:33 par François Gauthier        Rachat Analog Devices

Analog Devices Maxim Integrated

C’est le gros deal surprise de l’été, voire de l’année, en électronique : l’américain Analog Devices annonce le rachat de son compatriote Maxim Integrated pour une somme de 21 milliards de dollars sous forme d’actions (*) ce qui en fait la transaction la plus importante dans ce domaine après l'acquisition de Broadcom par Avago Technologies en 2015 pour un montant de 37 milliards de dollars et celle d'Arm par le japonais SoftBank en 2016 pour 32 milliards de dollars. La nouvelle entité, d’une valorisation boursière de 68 milliards de dollars, devrait générer un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards de dollars (5,9 M$ pour Analog en 2019 et 2,3 M$ pour Maxim) avec un effectif au niveau mondial d’environ 23 000 collaborateurs.

Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Maxim recevront 0,63 action d’Analog Devices pour chaque action de Maxim qu'ils détiennent à la clôture de la transaction. In fine, les actionnaires actuels d'Analog Devices détiendront environ 69% de la société combinée, tandis que les actionnaires de Maxim en détiendront de l’ordre de 31%.

Les deux sociétés attendent de cette opération de fusion des synergies valorisées à hauteur de de 275 millions de dollars dès la fin de la deuxième année suivant la finalisation de la transaction, sans compter les gains liés à l’optimisation probables de la production des puces des deux sociétés.

A noter que pour Analog Devices, il s’agit de sa seconde acquisition d’envergure ces dernières années, la société ayant finalisé en 2017 le rachat pour 14,8 milliards de dollars de son compatriote Linear Technology.

D’un point de vue technologique, cette opération, qui devrait être finalisée au cours de l'été 2021, va donner naissance à un poids lourd du domaine des composants analogiques qui devient le concurrent principal du numéro un sur ce secteur particulier de l'électronique, le texan Texas Instruments (valorisé à plus de 110 milliards de dollars en bourse). La nouvelle société pourra capitaliser sur les forces de Maxim sur les marchés de l’automobile et des centres de données et celles d’Analog Devices sur les marchés de l’industriel (avec des compétences pointues en Ethernet industriel), des communications et de la santé numérique, pour un marché adressable total de 60 milliards de dollars, selon Analog Devices.

Pour ce qui a trait aux technologies spécifiques de gestion de l’alimentation, les offres axées sur les applications de Maxim vont compléter, selon les deux sociétés, la catalogue d’Analog Devices dans ce domaine.

(*) Chiffre rapporté par de nombreux analystes financiers mais non dévoilé lors de l’annonce officielle de l’opération.

Sur le même sujet