L'embarqué > Normes & spécifications > Architecture > Alliance technologique autour du protocole IP en tant qu’infrastructure sécurisée du bâtiment intelligent

Alliance technologique autour du protocole IP en tant qu’infrastructure sécurisée du bâtiment intelligent

Publié le 26 juin 2020 à 11:14 par Pierrick Arlot        Architecture

IP-BLiS

Les organismes de standardisation officiant dans le domaine de l’automatisation du bâtiment BACnet International, KNX Association, OCF, Thread Group et Zigbee Alliance ont décidé d’unir leurs forces autour d’une initiative commune dénommée IP-BLiS (IP Building and Lighting Standards). Leur objectif commun est de promouvoir une infrastructure IP sécurisée et multistandard comme épine dorsale du bâtiment intelligent afin de mettre un terme à l’usage jugé inefficace et encore répandu de solutions en silo.

A l’heure actuelle, indiquent les cinq organisations, aucune technologie d'automatisation n'est capable de couvrir tous les scénarios requis pour automatiser entièrement un bâtiment commercial, des ascenseurs à la gestion énergétique en passant par l'éclairage, l'alimentation en eau et la climatisation, et les systèmes de contrôle d'accès et de surveillance. Il en ressort que certains systèmes immotiques se déploient aujourd’hui autour de diverses solutions propriétaires qui nécessitent des infrastructures distinctes et la mise en place de passerelles. Une fragmentation qui génère des surcoûts pour la planification, l'installation, la maintenance et l'administration des projets de bâtiments intelligents.

Afin de surmonter ces obstacles, les membres de l’initiative IP-BLiS se sont donné pour objectif de combiner les systèmes de contrôle d'éclairage et de gestion des bâtiments avec les réseaux informatiques en utilisant une configuration IP entièrement sécurisée, tout en harmonisant leurs propres standards techniques en conséquence. Une option qui devrait permettre l’accès aux données générées par une grande variété de solutions pour le bâtiment intelligent à partir d’une simple adresse IP.

Parmi les avantages résultants, les promoteurs de l’initiative citent la suppression des passerelles en boîtiers, puisque la plupart des équipements, dispositifs, capteurs et autres actionneurs pourront communiquer via une simple connexion IP sécurisée, ainsi qu’une intégration plus simple de produits IoT dans les bâtiments intelligents existants.

Dans ce cadre, les organismes impliqués dans l’initiative IP-BliS comptent prendre un certain nombre de mesures pour promouvoir auprès du marché de l’automatisation des bâtiments l’usage de solutions fondées sur le protocole IP, identifier les exigences de sécurité nécessaires et influencer la législation pour favoriser l’adoption de telles solutions. « La collaboration et la coopération sont essentielles pour permettre à l'Internet des objets d'atteindre son plein potentiel, indique David McCall, président de l'Open Connectivity Foundation (OCF). IP-BLiS est la plate-forme idéale pour l’OCF et d'autres acteurs clés de l'industrie pour unir nos forces et relever les défis auxquels sont confrontés les marchés de l’éclairage et du bâtiment intelligents. »

On se souviendra que l'Open Connectivity Foundation avait absorbé fin 2019 l’alliance Fairhair qui, justement, s’était donné pour tâche de promouvoir l’Internet des objets dans les systèmes d’automatisation et d’éclairage du bâtiment, tout en assurant la connexion à des écosystèmes applicatifs existants tels que BACnet, KNX ou Zigbee (lire notre article ici). L’idée étant de faire migrer les solutions actuelles, propriétaires et enfermées dans des silos technologiques, vers une infrastructure réseau commune de type IP interconnectant des « objets » aux ressources limitées comme les capteurs, les luminaires, les lampes, les thermostats, les interrupteurs, les atténuateurs de luminosité, etc. La création de l'initiative IP-BLiS semble donc une suite logique de ce rapprochement.

Sur le même sujet