L'embarqué > Matériel & systèmes > Start-up > Agriculture connectée : la start-up nantaise Weenat lève 2 millions d’euros

Agriculture connectée : la start-up nantaise Weenat lève 2 millions d’euros

Publié le 13 septembre 2019 à 11:27 par Pierrick Arlot        Start-up

Weenat

Fondée en 2014, la société nantaise Weenat, qui s’est donné pour objectif d’accompagner les agriculteurs en leur donnant accès à des données agronomiques et météorologiques précises et essentielles, a bouclé durant l’été une levée de fonds de deux millions d’euros. Apportée par ses investisseurs historiques, FAMM Group, le fonds régional Litto Invest, le fonds de capital-investissement Unexo et Atlantique Vendée Innovation, nouveau fonds lancé par le Crédit Agricole Vendée Atlantique, cette manne financière vise à accélérer la croissance de la start-up en France et à l’international tout en renforçant les fonctionnalités et les domaines d’application de ses capteurs connectés et de sa plate-forme SaaS (Software-as-a-Service).

Weenat propose aujourd’hui cinq types de capteurs météo connectés (pluviomètres, anémomètres, tensiomètres, stations météo, capteurs de gel) qu’il est possible de positionner directement sur une parcelle et qui peuvent transmettre des données via le réseau Sigfox à une application mobile et à des outils d’aide à la décision, l’idée étant de permettre à l’agriculteur d’optimiser la rentabilité de son exploitation, son temps et son impact environnemental. A ce titre, Weenat, qui collabore avec des instituts techniques tels que l’Institut du végétal Arvalis, l’Institut français de la vigne et du vin (IFV) et le centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (CTIFL), dispose de modèles agronomiques pour traduire les données en préconisations simples pour l’exploitant agricole.

La start-up travaille aussi avec des acteurs de la distribution, des groupements, des coopératives et des négoces qui, à partir des offres de Weenat, créent des réseaux locaux connectés accessibles à leurs communautés d’agriculteurs. Aujourd’hui, affirme Weenat, ce sont environ 60 réseaux de météo connectée qui ont vu le jour pour 3 000 capteurs installés sur l’Hexagone. (Les capteurs sont assemblés à Thouaré-sur-Loire près de Nantes.)

« Nous avons conscience que chaque agriculteur, en France comme ailleurs, a des besoins spécifiques selon son terroir et ses conditions pédoclimatiques, indique Jérôme Le Roy, président et fondateur de la société nantaise. C’est pourquoi avec nos partenaires, nous proposons aux agriculteurs des solutions adaptées au suivi de leurs cultures et à l’ajustement de leurs interventions. En augmentation constante chaque mois, plus de 3 000 utilisateurs se connectent régulièrement à l’application Weenat. Nos savoir-faire sont aussi reconnus au-delà de la France, des collaborations sont en cours dans cinq pays européens. Nous souhaitons renforcer et accélérer ces relations par une présence locale progressive. »

Forte d’un effectif d’une vingtaine de personnes, la start-up souhaite envisage également de renforcer ses équipes technique et commerciale pour accompagner son développement.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN : Embedded-LPWAN https://www.linkedin.com/showcase/embedded-lpwan/

Sur le même sujet