L'embarqué > Logiciel > Développement > ADLink propose une alternative aux Raspberry Pi et Arduino pour le prototypage de systèmes industriels

ADLink propose une alternative aux Raspberry Pi et Arduino pour le prototypage de systèmes industriels

Publié le 20 mars 2020 à 12:05 par Pierrick Arlot        Développement ADLink

I-Pi SMARC ADLink

De nombreuses sociétés utilisent des plates-formes Raspberry Pi ou Arduino pour prototyper, mais il n’est pas forcément évident de transformer tel quel le fruit de leurs travaux en une solution véritablement industrielle. Tel est du moins l’argument avancé par ADLink, fournisseur de modules, cartes et systèmes prêts à l'emploi pour l'embarqué et l'edge computing, pour préconiser à la place l’usage de son kit de développement Industrial-Pi (I-Pi) Smarc, présenté comme une plate-forme de prototypage calibrée pour l’industriel.

Ce kit vise à offrir aux ingénieurs une plate-forme à faible coût à utiliser au travail ou à la maison, pour expérimenter des systèmes avec périphériques et capteurs, puis développer des versions prototypes de produits potentiels, sachant que le module processeur Smarc de qualité industrielle qu'ils utilisent pourra être échangé dans le cadre des services proposés par la firme taiwanaise.

Dans le détail, le kit I-Pi Smarc d'ADLink propose une carte porteuse I-Pi, un module Smarc LEC-PX30 (bâti sur le processeur à quatre cœurs Arm Cortex-A35 PX30 de Rockchip), une alimentation, un câble de programmation USB, une carte mémoire SD hébergeant un système d'exploitation Linux et un boîtier en acrylique transparent offrant à la fois protection et accès aux fonctionnalités.

Pour simplifier le développement logiciel, le kit est fourni avec une couche d'abstraction vis-à-vis du matériel (HAL), appelée MRAA, et un référentiel logiciel du nom d’UPM (Useful Packages and Modules), tous deux fournis par Intel. La couche HAL permet au noyau du système d'exploitation d'interagir avec le matériel d'une manière générale, de sorte qu’un minimum de modifications s’avère nécessaire lorsque le code en mode noyau est exécuté sur différentes plates-formes matérielles. MRAA simplifie notamment la logique de connexion aux différentes broches des capteurs et prend en charge les plates-formes de développement Arduino et Raspberry Pi ainsi que les langages C++, Python, JavaScript et Java. Le référentiel UPM, quant à lui, fournit des pilotes logiciels pour une grande variété de capteurs et d'actionneurs couramment utilisés, qui sont également disponibles pour les plates-formes Arduino et Raspberry Pi.

« Le kit de développement I-Pi Smarc s’accommode d’une variété de scénarios de déploiement, indique Henri Parmentier, chef de produit pour les gammes de modules Smarc et Qseven d’ADLink. Il permet même aux ingénieurs qui ont déjà créé des prototypes à l'aide de plates-formes Arduino ou Raspberry Pi de tirer parti des écosystèmes et bibliothèques associés et de faire migrer rapidement leurs conceptions au sein d’un environnement de production industriel à long cycle de vie. » De fait, la gestion du cycle de vie est un autre défi lors du développement sur des plates-formes commerciales à vocation pas forcément industrielle, car les composants matériels peuvent changer sans que des offres de substitutions potentielles ne soient forcément communiquées aux utilisateurs finaux.

En revanche, insiste le fabricant taïwanais, tout changement de composant ou de procédé affectant un module Smarc d’ADLink est annoncé conformément aux pratiques standard de l’industrie de notification de modification technique (ECN) et de modification de processus (PCN) au moins six mois avant la mise en œuvre. Les modules ADLink sont également proposés avec disponibilité assurée sur 10 ans.

Sur le même sujet