L'embarqué > Logiciel > Développement > AdaCore rejoint la fondation RISC-V avec son savoir-faire en compilation Ada et C

AdaCore rejoint la fondation RISC-V avec son savoir-faire en compilation Ada et C

Publié le 30 janvier 2019 à 11:57 par François Gauthier        Développement AdaCore

AdaCore RISC-V

AdaCore, éditeur d’outils de développement et de vérification pour les logiciels de systèmes critiques, vient de rejoindre la fondation RISC-V, organisation à but non lucratif dont l’objet est de normaliser et de promouvoir l'architecture de jeu d'instructions RISC-V, libre de droits et ouverte. Aujourd'hui, l'organisme industriel compte plus de 200 membres et constitue l'une des communautés ouvertes et collaboratives les plus importantes dans le monde des logiciels et matériels en open source.

En rejoignant la fondation RISC-V, AdaCore amène à l'écosystème des développeurs qui travaillent sur le RISC-V les langages de programmation Ada et Spark, apportant de fait un environnement et un savoir-faire spécifiques pour les applications critiques développées sur cette architecture. Les offres initiales proposées par AdaCore portent sur les outils GNAT Pro Ada et GNAT Pro C, conçus pour les architectures RISC-V 32 et 64 bits. Ceux-ci sont mis dans le même temps à disposition gratuitement pour la communauté des développeurs GNAT (pour la version 32 bits).

Pour les utilisateurs de GNAT Pro ayant des exigences de certification de sécurité logicielle, des documents de certification des bibliothèques d’exécution et de qualification des outils sont aussi disponibles en complément des normes dans des secteurs tels que l’avionique (DO-178C / ED-12C), le ferroviaire (EN-50128) et l’automobile (ISO-26262).

A noter que la prise en charge des langages Ada/Spark sur la carte de développement HiFive de SiFive a été réalisée ces dermiers mois par AdaCore

« La disponibilité du langage Ada pour l’écosystème RISC-V apporte une option attrayante pour les utilisateurs des architectures RISC-V qui ont des exigences strictes en termes de fiabilité », commente Rick O’Connor, directeur exécutif de la fondation RISC-V.

Sur le même sujet