L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Aaeon compacte son calculateur embarqué UP et lance sa première passerelle LoRa

Aaeon compacte son calculateur embarqué UP et lance sa première passerelle LoRa

Publié le 30 mars 2017 à 10:17 par Pierrick Arlot        Sous-système Aaeon

UP Core

[EMBEDDED WORLD 2017] Société du groupe taïwanais Asus et fournisseur de PC industriels, de cartes mères, de cartes porteuses, de calculateurs lames pour châssis industriels et de modules processeurs, Aaeon a profité du salon Embedded World pour dévoiler le petit dernier au sein de sa famille de calculateurs monocartes communautaires UP. Une famille jusqu’alors constituée de la UP Board originale (85,6 x 56,5 mm), lancée en 2015 et architecturée autour d’un processeur 64 bits Atom x5 quadricœur (Cherry Trail), et de la UP Squared (UP2) (85,6 x 90 mm), annoncée en 2016 et bâtie autour de processeurs Celeron double cœur ou Pentium quadricœur de classe Apollo Lake (auxquels s’ajoute un FPGA Intel MAX10).

 

Du nom de UP Core, la dernière-née s’avère moins chère et plus compacte que ses aînées puisqu’elle affiche des dimensions de seulement 66 x 56,5 mm. Elle est équipée d’un processeur 64 bits quadricœur Atom x5 Z8350 (Cherry Trail) cadencé à 1,92 GHz, flanqué d’un coprocesseur graphique Intel Gen 8 HD400 500 MHz à douze unités d’exécution apte au rendu de graphiques 3D. La carte UP Core d’Aaeon embarque également jusqu’à 4 Go de RAM DDR3L, jusqu’à 64 Go de mémoire de stockage eMMC et tout un jeu d’interfaces (2x USB 2.0, 1x UART, 1 x USB 3.0, Wi-Fi, Bluetooth, 1x DSI/eDP, 2x Mipi CSI, 1x HDMI…). On y trouve aussi un connecteur de 100 broches qui permet aux utilisateurs professionnels et aux amateurs éclairés d’y associer leur propre carte porteuse.

Sur Embedded World, Aaeon, qui a rejoint l’alliance LoRa en 2016, a également annoncé son premier produit compatible avec la technologie radio basse consommation et longue portée du même nom. Premier élément du futur portefeuille IoT LoRa de la société taïwanaise, la passerelle UP Connect LoRa s’appuie, comme son nom l’indique, sur la UP Board sur laquelle est monté le concentrateur radio LoRa de la firme allemande IMST. Le tout est intégré au Network Server de néerlandais The Things Industries, société sœur de The Things Network, start-up créée pour promouvoir le concept d’un réseau IoT ouvert, décentralisé et financé par une communauté d’utilisateurs (lire notre article ici). Selon Aaeon, l’association de la passerelle UP Connect LoRa et du serveur réseau de The Things Industries fournit une solution complète pour la gestion de passerelles et d’objets connectés, ainsi que pour le routage et la représentation des données avec un niveau élevé de sécurité grâce, notamment, au chiffrement des informations du capteur jusqu’à l’application sans décryptage intermédiaire…

Sur le même sujet