L'embarqué > Marchés > Perspective > 850 millions d’abonnements 5G pourraient être souscrits d’ici à 2023

850 millions d’abonnements 5G pourraient être souscrits d’ici à 2023

Publié le 07 juin 2019 à 09:26 par Pierrick Arlot        Perspective

5G GlobalData

Selon la société d’études GlobalData, la 5G est l’une des dix principales thématiques qui vont impacter le secteur des semi-conducteurs avec les centres de données, le calcul à hautes performances, l’intelligence artificielle, les véhicules autonomes, l’Internet industriel, le commerce ambiant, les jeux, les fusions-acquisitions et la géopolitique.

Selon l’Union internationale des télécommunications (UIT), les cas d’usage de la 5G se répartissent en trois catégories : le large bande mobile évolué (avec la vidéo haute définition et la réalité virtuelle ou augmentée comme applications initiales), les communications massives de machine à machine (corollaires à la croissance de l’Internet des objets), et les communications ultrafiables à faible latence, liées notamment aux véhicules autonomes mais aussi à la santé et à la production industrielle.

Cela dit, alors que les premiers abonnements 5G seront signés cette année, leur nombre ne devrait pas dépasser les 5 millions dans le monde à la fin de cette année, estime GlobalData qui anticipe néanmoins près de 850 millions d’abonnements 5G souscrits d’ici à 2023 pour une progression moyenne phénoménale de 271% par an.

Parallèlement la part de la 5G dans les abonnements mobiles devrait passer de 0,05% en 2019 à plus de 8% en 2023. Quant au trafic de données généré par la 5G, il ne devrait représenter que 0,09% du trafic mobile total en 2019, contre 77% pour la 4G et 22% pour la 3G. Ce pourcentage va rapidement augmenter pour dépasser celui de la 3G d’ici à 2023, la 4G s’accaparant toutefois cette année-là encore les trois quarts de l’ensemble du trafic de données, précise la société d’études.

Pour GlobalData, c’est Qualcomm qui tirera le mieux son épingle du jeu sur le marché des semi-conducteurs pour la 5G dans les deux à cinq ans qui viennent, une domination qui va profiter du retrait d’Intel du marché des modems 5G pour smartphones et de la résolution de l’affrontement juridique entre Apple et Qualcomm. Ce dernier va désormais fournir des modems 5G à la firme à la pomme qui prévoit le lancement d’un smartphone 5G en 2020.

21 juin 2016

 "1, 2, 3... 5G ! La course mondiale à la norme 5G passe par les tests"

> Lien

Sur le même sujet