L'embarqué > Instrumentation > Instrum. générale > 8 voies analogiques sur 8 à 12 bits et 16 canaux numériques pour l’oscilloscope sur bus USB de Pico Technology

8 voies analogiques sur 8 à 12 bits et 16 canaux numériques pour l’oscilloscope sur bus USB de Pico Technology

Publié le 17 mars 2020 à 12:45 par François Gauthier        Instrum. générale Pico Technology

PicoScope 6824E

Le fabricant britannique d’instruments de mesure sur bus USB Pico Technology (distribué par NeoMore en France) propose sur ses oscilloscopes de la série 6000E FlexRes 8 canaux de mesure avec une bande passante de 500 MHz, 16 canaux numériques et une résolution de 8, 10 ou 12 bits. Des caractéristiques qui destinent l’appareil aux ingénieurs pour les travaux de débogage de systèmes embarqués et IoT complexes dotés d'une combinaison d'éléments analogiques et numériques, comme les communications série et parallèle avec une signalisation basse tension à grande vitesse.

Le PicoScope 6824E est doté, en standard, de convertisseurs analogique-numérique double entrée de 5 Géch./s et d'une mémoire de capture de 4 gigaéchantillons avec une possibilité de mesure de chacun des millions de cycles grâce à l’outil de débogage incorporé DeepMeasure.

L'architecture FlexRes de l’instrument autorise la configuration du matériel par l'utilisateur pour optimiser le taux d'échantillonnage, jusqu'à 5 Géch./s à une résolution de 8 bits, ou 12 bits avec un échantillonnage de 1,25 Géch./s. Les applications de capture et de décodage de signaux numériques rapides ou la recherche d'une distorsion dans des signaux analogiques sensibles sont ici visées.

Via la mémoire intégrée de 4 gigaéchantillons, le PicoScope 6824E peut capturer un signal de 200 millisecondes à un taux d’échantillonnage de 5 Géch./s, donc avec une résolution de 200 picosecondes (rapport de 1:1 000 000 000). Les captures profondes peuvent être explorées avec le navigateur de mémoire tampon de formes d'onde inclus et zoomées jusqu'à un million de fois en utilisant les commandes de zoom.

Le PicoScope 6824E présente une distorsion harmonique inférieure à 50 dB à 1 MHz et une plage dynamique sans parasite (SFDR) de plus de 60 dB, tandis que la spécification de bruit de base est inférieure à 150 μV RMS sur la quasi-totalité de la plage sensible.

L’instrument fonctionne avec le logiciel d'application PicoScope 6 qui tire parti des dernières capacités d'affichage et de performance PC, fournissant des formes d'onde dans les domaines temporel, fréquentiel et numérique, selon les besoins, sur des écrans de toute taille et de toute résolution. Pour faire face aux différentes technologies de communication série, le logiciel propose notamment des décodeurs pour 21 protocoles série ainsi que le décodage de bus parallèle des canaux numériques. Les plus récents ajouts à la liste des protocoles pris en charge sont BroadR-Reach (100Base-T1) Automotive Ethernet, Manchester et DALI.

Côté sondes, Pico propose des supports en col de cygne flexibles conçus pour fonctionner avec des sondes passives de 2,5 mm à pointe à ressort. Les supports sont fixés sur une plaque de base en acier poli équipée de montants PCB magnétiques avec des rondelles d'isolation pour maintenir l'appareil testé (DUT) et établir des connexions de sondes fiables.

Les oscilloscopes PicoScope de série 6000E sont désormais disponibles à des prix débutant à 11 395 dollars.

 

 

Sur le même sujet