L'embarqué > Marchés > Perspective > 7 000 petits satellites vont être lancés au cours de la prochaine décennie

7 000 petits satellites vont être lancés au cours de la prochaine décennie

Publié le 29 août 2018 à 12:19 par Pierrick Arlot        Perspective

CubeSat

Selon Euroconsult, 7 000 petits satellites de moins de 500 kg vont être lancés dans l’espace au cours des dix ans qui viennent, soit six fois plus que lors de la décennie passée. Environ 50 constellations, dont deux « mégaconstellations » s’arrogeront à elles seules 80% de cette flotte. « D’ici à 2022, en moyenne ce sont 580 petits satellites qui vont être envoyés dans l’espace chaque année, à comparer aux 190 lancés annuellement au cours des cinq dernières années, indique Maxime Puteaux, consultant senior chez Euroconsult. Après 2022, ce nombre passera à 850 satellites par an en raison du déploiement des mégaconstellations. »

Selon la société d’études, les améliorations des performances et la miniaturisation continue redessinent le marché des petits satellites, les clients ayant le choix entre des satellites plus légers aux fonctionnalités similaires et des satellites plus imposants mais plus puissants. Dans la catégorie la plus lourde, les petits satellites sont désormais capables d’effectuer des missions qui, par le passé, n’étaient accessibles qu’aux engins pesant plus de 500 kg, précise Euroconsult.

Trois applications vont dominer le marché des petits satellites dans les prochaines années, ajoute la société d’études. Mais Les communications large bande vont largement s’imposer en s'arrogeant environ la moitié des satellites lancés lors de la prochaine décennie (dont 92% issus de mégaconstellations). Le nombre de lancements de petits satellites conçus pour des missions d’observation de la Terre va quant à lui presque tripler, passant de 540 les dix dernières années à 1 400 entre 2018 et 2027. Trois constellations prévoient à elles seules d’envoyer dans l’espace plus de 800 satellites sur la période considérée (deux d’entre elles ont opté pour des nanosatellites de type CubeSat).

La troisième catégorie d’applications est constituée par la récupération de données et les transmissions à bande étroite pour l’Internet des objets, les communications M2M, le système de surveillance coopératif pour le contrôle du trafic aérien ADS-B et le système de positionnement et d’identification maritime AIS. Ce marché est en forte progression avec 850 satellites qui seront lancés en dix ans dans le cadre de 14 constellations qui sont actuellement en recherche de fonds ou qui ont déjà mis en place des démonstrateurs.

Selon Euroconsult, les 7 000 satellites qui seront lancés entre 2018 et 2027 généreront un chiffre d’affaires de 38 milliards de dollars (fabrication et lancement), cinq fois supérieur à celui de la décennie précédente. Les petits satellites de type CubeSat devraient représenter à eux seuls 4% de cette somme.

Sur le même sujet