L'embarqué > Marchés > Perspective > 40% des dispositifs connectés portés sur soi seront rechargeables sans fil en 2020

40% des dispositifs connectés portés sur soi seront rechargeables sans fil en 2020

Publié le 28 janvier 2016 à 09:51 par Pierrick Arlot        Perspective

Samsung Gear S2

Alors qu’il s’est vendu en 2015 23 millions de dispositifs électroniques portés sur soi pouvant être rechargés sans fil, 40% de tous les « wearables » commercialisés d’ici à 2020 bénéficieront d’une telle fonction. Selon IHS, ce sont les montres connectées qui contribueront le plus massivement au phénomène, puisque 40% de ces objets rechargeables sans fil vendus en 2020 seront… des montres.

« La recharge des batteries de l’Apple Watch et de la Samsung Gear S2 ne peut être effectuée que par le biais d’une technologie sans fil inductive, note Vicky Yussuff, spécialiste du sujet chez IHS. Comme nous prévoyons qu’Apple et Samsung s’arrogeront à eux deux la moitié des ventes de montres connectées d’ici à 2020, nous nous attendons à une très forte progression du nombre de dispositifs rechargeables sans fil. »

Le marché des wearables présente toutefois quelques défis aux spécialistes de la recharge sans fil, nuance la société d’études. La variété des facteurs de forme rend en effet l’alignement entre émetteur et récepteur plus difficile et impose en conséquence une plus grande liberté spatiale dans le positionnement des dispositifs sur les bornes de recharge. « La technologie de recharge par résonance magnétique semble donc répondre mieux aux cas d’usage des dispositifs portés sur soi que l’induction, ajoute Vicky Yussuff. Mais la disponibilité de solutions résonantes commerciales s’est fait attendre et a donné une opportunité à court terme aux solutions inductives qui ont été largement adoptées dans un premier temps. »

IHS pointe aussi le fait que de gros progrès ont été réalisés dans le domaine des technologies de recharge à distance par ondes radioélectriques. Ainsi Energous a pu démontrer lors du dernier CES une transmission d’énergie entre un premier émetteur miniature WattUp (nom du procédé de la start-up) et un circuit de réception RF/DC pour recharge sans fil spécialement adapté aux contraintes des dispositifs portés sur soi. La société Ossia, qui a reçu récemment un investissement du fabricant de connecteurs Molex, a également suscité un grand intérêt avec sa plate-forme de recharge sans fil à distance et sans couplage électromagnétique.

Sur le même sujet