L'embarqué > Instrumentation > Instrumentation modulaire > Test de transmission : Keysight repousse les limites de la génération de signaux arbitraires jusqu’à 256 Géch./s

Test de transmission : Keysight repousse les limites de la génération de signaux arbitraires jusqu’à 256 Géch./s

Publié le 13 octobre 2020 à 11:49 par François Gauthier        Instrumentation modulaire Keysight

Keysight AWG M8199A

Le générateur de formes d’onde arbitraires de Keysight, référencé M8199A et bâti sur deux cartes modulaires au standard AXIe, repousse les performances de ce type d’appareil en annonçant une vitesse de flux de données de 256 Géch./s sur deux voies (ou 128 Géch./s sur quatre voies), pour une bande passante analogique de 65 GHz, voire 80 GHz avec un échantillonnage particulier. Soit, selon Keysight, un taux d'échantillonnage deux fois plus élevé que ceux de tous les générateurs arbitraires actuels sur le marché, couplé à au moins 50% de bande passante analogique en plus.

Destiné aux travaux sur des transmissions optiques cohérentes, l’appareil répond à la demande croissante de test de débits de transmission de données dans les télécommunications et les centres de données, avec des vitesses de transmission impossibles à atteindre avec les limites physiques des instruments de test actuels. Qu'il s'agisse de tester les composants discrets d'un système de transmission optique cohérent ou d'expérimenter les transmissions jusqu’au térabit par seconde.

Pour atteindre ces performances annoncées, le laboratoire de recherche de Keysight (Keysight Labs) a mis au point un circuit Asic de conversion de données numérique/analogique au sein duquel est intégré un “connecteur” RF, au plus près du convertisseur. Une approche qui, selon Keysight, évite la dégradation du signal. Parallèlement, une nouvelle technologie d'amplification a été développée pour fournir des signaux haute vitesse de très haute qualité.

L’appareil permet de charger des formes d'onde, de tester des algorithmes de prédistorsion, de créer des stimuli pour des expériences de physique et de générer, par exemple, des impulsions radar avec des modulations à large bande passante.

Parmi les autres fonctionnalités mentionnées, Keysight cite une gigue à 60 fs, une amplitude de 1,4 V crête-à-crête sur des entrées différentielles à 128 Gbaud et un étalonnage intégré de la réponse en fréquence et en phase.

A la pointe des technologies actuelles, il en coûtera pas moins de 330 000 dollars aux ingénieurs pour acquérir cet instrument, réservé à une tranche étroite d’experts en test de transmission de très haute vitesse. Néanmoins, la conception d’un Asic pour l’instrument préfigure l’arrivée prochaine sur le marché, pour des publics plus larges, de générateurs de signaux arbitraires à haute vitesse, supérieure à 200 Géch./s.

 

 

Sur le même sujet