L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Simulation électromagnétique : l'américain Altair acquiert le français Cedrat

Simulation électromagnétique : l'américain Altair acquiert le français Cedrat

Publié le 23 mai 2016 à 12:12 par François Gauthier        Conjoncture

Cedrat Altair

La société américaine Altair (2 600 employés dans le monde), qui édite des outils de simulation, vient de finaliser pour un montant non divulgué l’acquisition de la société française Cedrat et de sa filiale basée à New York, Magsoft. Elle étend ainsi ses compétences en simulation électromagnétique utilisées notamment au sein de la suite logicielle HyperWorks. Cedrat, société grenobloise fondée il y a 35 ans et forte d’une cinquantaine de collaborateurs, dispose d’un savoir-faire pointu sur le marché de la simulation électromagnétique basse fréquence pour la conception de moteurs électriques, transformateurs, actionneurs, capteurs électromagnétiques et électromécaniques, etc. En répondant aux exigences de la simulation basse fréquence, Altair enrichit ainsi son offre en matière de simulation électromagnétique et thermique.

« Compléter la suite logicielle de simulation HyperWorks d’Altair avec nos solutions dédiées en électromagnétisme nous permet d’avoir accès à de nouvelles technologies et à des ressources qui vont nous permettre d’explorer de nouveaux horizons, inaccessibles jusqu’à présent », a précisé Vincent Leconte, le directeur technique de Cedrat. 

L’acquisition de Cedrat et de sa technologie Flux vient aussi renforcer l’expertise d’Altair dans le domaine de l’IoT qui a de plus en plus besoin de simulation dans l’électromagnétisme. Cette acquisition fait suite pour Altair à celle de Feko en 2014, dans le domaine de l'électromagnétisme haute fréquence, et à celle plus récente de WinProp, éditeur de logiciels de planification de propagation des ondes et de réseau radio.

« Avec les applications de communication et de contrôle d’appareils divers (électroménager, éclairage, bâtiments et véhicules connectés…), la capacité de simuler et d’optimiser ces systèmes devient un élément clé de leur conception, note James R. Scapa, fondateur et CEO d’Altair. Notre objectif est de continuer à investir pour proposer des solutions avancées pour la conception pilotée par la simulation pour l’IoT. »

Sur le même sujet