L'embarqué > Normes & spécifications > Sécurité > Sécurité de l’Internet des objets : la start-up américaine Minim lève 2,5 millions de dollars

Sécurité de l’Internet des objets : la start-up américaine Minim lève 2,5 millions de dollars

Publié le 17 mai 2018 à 09:34 par François Gauthier        Sécurité

Minim

La toute jeune firme américaine Minim, basée à Manchester (New Hampshire) et spécialiste des technologies de protection des objets connectés et de garantie d'un Wi-Fi rapide de qualité, vient de finaliser un financement de 2,5 millions de dollars, via les fonds d’investissement Flybridge Capital Partners et Founder Collective. Cofondée en 2017 par Jeremy Hitchcock, cofondateur et ancien PDG de Dyn, Minim traite des problèmes d’attaques massives par déni de service distribué (DDoS, Distributed Denial of Service) sur les objets connectés dans les bâtiments intelligents. La société utilisera le financement obtenu pour développer sa plate-forme de gestion et de sécurisation de systèmes connectés en Wi-Fi.

« Alors que des milliards d'appareils IoT entrent dans les foyers, les consommateurs sont convaincus que leurs téléviseurs intelligents peuvent diffuser de la vidéo 4K et que leur webcam ne les espionne pas, alors que la réalité est tout autre, explique Hitchcock. Alors que les FAI rivalisent sur la qualité, le support et le service Wi-Fi, ils gaspillent environ 1,2 milliard de dollars pour l'envoi de techniciens chez les consommateurs pour régler des problèmes car ils ne disposent pas d'applications ad hoc de gestion à distance de réseaux domestiques complexes avec les solutions de sécurité adaptées. »

La solution proposée par Minim inclut une application mobile pour les utilisateurs, le portail Minim Care pour les FAI et l'agent routeur Minim. La technologie de base de la société consiste à détecter automatiquement les périphériques connectés sur les réseaux domestiques et à développer de manière dynamique un modèle comportemental de communication afin d’optimiser les performances en temps réel et la détection des menaces de sécurité. La société pilote ces solutions en partenariat avec les FAI et les partenaires de distribution.

Minim se positionne sur un domaine en plein développement, Gartner estime dans une récente étude que les dépenses de sécurité IoT atteindront 1,5 milliard de dollars dans le monde en 2018 et que les appareils connectés à l'IoT dépasseront les 20 milliards d'ici à 2020, doublant tous les deux ans. Le mois dernier, l'Economist Intelligence Unit (EIU) a indiqué qu'environ 90% des consommateurs interrogés ont à ce sujet de profondes inquiétudes quant à la sécurité et la confidentialité de leurs informations personnelles échangées à travers des objets connectés.

Sur le même sujet