L'embarqué > Marchés > Rachat > Renesas s’offre une forte expertise Wi-Fi en rachetant la société israélienne Celeno

Renesas s’offre une forte expertise Wi-Fi en rachetant la société israélienne Celeno

Publié le 28 octobre 2021 à 11:23 par Pierrick Arlot        Rachat Renesas

Renesas-Celeno

La société de semi-conducteurs Renesas a conclu un accord définitif pour le rachat de la firme israélienne Celeno Communications, un fournisseur bien connu de puces Wi-Fi sur les marchés des réseaux résidentiels, du bâtiment intelligent, des entreprises et de l’industriel. Le montant de l’acquisition, qui devrait être finalisée d’ici à la fin de l’année, valorise Celeno à hauteur de 315 millions de dollars.

Créée en 2005, l’entreprise israélienne  propose un large éventail de circuits Wi-Fi et de solutions logicielles et notamment une puce qui associe les technologies Wi-Fi 6/6E et Bluetooth 5.2, ainsi que le procédé d’imagerie Doppler Wi-Fi élaboré par Celeno. Cette technologie, qui utilise les signaux Wi-Fi pour générer des données image haute résolution pouvant être interprétées pour fournir des informations sur les mouvements de personnes et d'objets dans un environnement donné, évite de multiplier le nombre de caméras et de capteurs au sein de maisons d’habitation ou de bâtiments commerciaux. Les applications du procédé vont de la surveillance à domicile des personnes âgées aux usines connectées en passant par la sécurité résidentielle et la conduite sûre.

A ce titre, l’expertise de Celeno est présentée comme très complémentaire au savoir-faire de Renesas. La combinaison de l’offre des deux sociétés permettra de créer des solutions embarquées complètes pour répondre aux marchés à croissance rapide de la connectivité basse consommation dans les applications IoT, d'infrastructure, industrielles et automobiles, indique la société de semi-conducteurs. L’acquisition renforce également les équipes d’ingénierie de Renesas par le biais du centre de conception de Celeno en Israël et d’effectifs de recherche et développement répartis entre Israël, l’Ukraine, l’Inde, la Chine et Taïwan, entre autres.

On se souviendra que le groupe japonais a finalisé en août dernier le rachat de Dialog Semiconductor, une entreprise également dotée d’un fort savoir-faire en connectivité sans fil (parmi d’autres compétences).

Sur le même sujet