L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Reconnaissance vocale : le français Vivoka boucle une levée de fonds à un million d’euros

Reconnaissance vocale : le français Vivoka boucle une levée de fonds à un million d’euros

Publié le 14 février 2018 à 12:06 par François Gauthier        Conjoncture

vivoka

Créée en 2015 par William Simonin, Geoffrey Heckmann et Vincent Leroy, la jeune société lorraine Vivoka a réalisé une levée de fonds d’un million d’euros auprès de business angels spécialistes du secteur de l’immobilier et des télécommunications, avec l’appui de Bpifrance et de la Caisse d’épargne. Vivoka est un spécialiste des technologies de reconnaissance vocale que la start-up associe à des algorithmes d’intelligence artificielle pour concevoir des systèmes de contrôle par la voix d’objets connectés au sein de la maison. Lors du CES 2018 qui s’est déroulé à Las Vegas en janvier dernier, la société a notamment présenté sa première réalisation, l’assistant ZAC et son hologramme d'accueil, dont la production en volume doit être lancée à l’automne et qui sera commercialisé préférentiellement auprès des bailleurs sociaux et des promoteurs immobiliers pour être déployé à grande échelle dans des programmes immobiliers.

Cet équipement permet de gérer via des commandes vocales l’ensemble des fonctionnalités d’une maison contrôlée par divers objets connectés : chauffage, volets, accessoires de sécurité... Mais son intelligence artificielle embarquée lui permet également d’anticiper les besoins des utilisateurs en “observant” leur comportement quotidien et en activant automatiquement des fonctions (température de chauffage, fermeture ou ouverture de volets…).

La société s’insère sur le marché en plein développement de la reconnaissance vocale, dominé très largement par les grandes sociétés américaines, avec la technologie Siri chez Apple, Alexa chez Amazon, Google Assistant chez Google ou encore Cortana de Microsoft. Avant d’aborder d’autres marchés, la start-up cherche toutefois avec cette levée de fonds à consolider sa position en France sur le marché de la maison intelligente.

« Nous voulons donner un but à l’intelligence artificielle et notre technologie a été spécifiquement développée pour la maison, explique à ce sujet William Simonin. Nos concurrents, ce sont les GAFA et leurs assistants virtuels, mais ils ont une technologie beaucoup plus généraliste que la nôtre. »

À terme, Vivoka veut élargir son champ d’application en se positionnant notamment dans le secteur de la mobilité, de l’assistance médicale à domicile ou encore du commerce avec des applications de gestion de panier de courses. Pour aller dans ces différentes directions, l’un des axes de développement de la jeune pousse est de multiplier les partenariats stratégiques pour appliquer en marque blanche sa technologie.

Sur le même sujet