L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Qualcomm va ouvrir en Bretagne et à Paris un centre de R&D focalisé sur la 5G et au-delà

Qualcomm va ouvrir en Bretagne et à Paris un centre de R&D focalisé sur la 5G et au-delà

Publié le 01 février 2021 à 09:38 par Pierrick Arlot        Conjoncture Qualcomm

Qualcomm 5G

Le groupe américain Qualcomm a annoncé vendredi dernier 29 janvier 2021 son intention d'ouvrir en France un centre de recherche et développement dont les équipes travailleront sur l'évolution de la 5G et au-delà. Une annonce qui fait suite à une réunion entre Cristiano Amon, le président de la firme d’outre-Atlantique qui deviendra son CEO dans quelques mois, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie du gouvernement français.

Le futur centre de R&D, dont on ne connaît pas pour l’instant ni la date d’ouverture ni la taille à terme des effectifs, sera implanté à la fois à Issy-les-Moulineaux près de Paris, ville où est basé le siège social de Qualcomm Communications SARL, et Lannion en Bretagne. On se souviendra que Lannion est un centre historique de la recherche française en télécommunications et un pôle technologique européen, fortement impacté par le plan social annoncé l’été dernier par l'équipementier télécoms Nokia (qui avait acquis Alcatel-Lucent en 2016).

Le futur centre de R&D focalisé sur la 5G doit aussi s'appuyer sur la présence de Qualcomm Communications dans l’Hexagone, où l'entreprise dispose depuis plus de 20 ans d'installations existantes à la fois en région parisienne et à Sophia Antipolis. (Qualcomm dispose à Sophia Antipolis d’une forte expertise dans les frontaux RF RFFE.) Dans un communiqué, Qualcomm Communications SARL affirme avoir travaillé avec le gouvernement français pour renforcer Lannion en tant que pôle d'ingénierie télécoms de premier plan et retenir talents et expertise technologique dans la région.

« La France dispose déjà d'une infrastructure d'ingénierie technique de haut niveau et elle est donc un choix naturel pour l’implantation de ce nouveau pôle de R&D 5G, a déclaré John Smee, vice-président Ingénierie chez Qualcomm Technologies. Ce pôle contribuera à aider à définir l'avenir de la 5G et au-delà. »

Il y a quelques semaines, l’Etat français a annoncé le financement sur sept ans et à hauteur de 30 millions d’euros de l’initiative xG de l’Institut de recherche technologique (IRT) breton b<>com, focalisée sur les infrastructures numériques privées 5G et au-delà, en particulier pour les utilisateurs industriels. Pour concrètement mettre en œuvre le projet, b<>com va développer fortement son site de Lannion, qui compte aujourd’hui une quinzaine de personnes, et recruter à terme 90 personnes (lire notre article ici).

Sur le même sujet