L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Orange et l’Inria ouvrent un laboratoire commun focalisé sur le continuum "cloud-to-IoT"

Orange et l’Inria ouvrent un laboratoire commun focalisé sur le continuum "cloud-to-IoT"

Publié le 19 octobre 2021 à 12:13 par Pierrick Arlot        Conjoncture

Cloud-to-IoT

Hier 11 octobre l’opérateur Orange et l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique Inria ont signé un nouvel accord de partenariat afin de créer un laboratoire commun focalisé sur le continuum « cloud-to-IoT », concept d’un cloud continu s’étendant des centres de données jusqu’aux objets connectés. Ce laboratoire réunira les chercheurs et ingénieurs des deux entités au sein d’équipes communes afin de mener des études de recherche et de développement sur les infrastructures massivement géodistribuées, c’est-à-dire réparties sur de larges zones géographiques, ainsi que sur les applications les utilisant.

Selon Orange, l’un des objectifs sera de capitaliser sur les travaux déjà réalisés dans le cadre du partenariat précédent signé avec l’Inria en 2016, en particulier sur l’extension de la pile logicielle OpenStack à des infrastructures en périphérie de réseau (edge). Le laboratoire aura aussi pour mission de développer un nouvel écosystème d’infrastructures et d’applications géodistribuées axées sur l'Internet des objets.

Dans la pratique, les études ainsi réalisées permettront de mutualiser le savoir-faire, l’expertise et les technologies des deux partenaires, et seront articulées autour de trois thématiques. La première de ces thématiques est la mise en œuvre et la gestion des infrastructures géodistribuées, intégrant toutes sortes de capacités de calcul (centres de données, Internet des objets…). Les études viseront également à explorer l’opportunité de l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) pour le management de ces infrastructures.

Deuxième thématique : le développement et la gestion du cycle de vie des applications s’exécutant sur ces infrastructures, en y associant notamment des problématiques transverses comme la sécurité ou la consommation énergétique. Ici l’exécution de fonctions réseau et d’algorithmes d’IA sur ces infrastructures sera tout particulièrement étudiée. Enfin, une grande attention sera donnée à l'expérimentation des travaux par le biais de campagnes d'expériences in vivo ou in vitro.

Le laboratoire sera codirigé à parts égales par Orange et l’Inria et pourra également donner lieu à des accords spécifiques au sein du partenariat selon la nature des projets engagés (contrats de recherche collaborative, encadrement de thèses, transferts de technologies, etc.). Orange rappelle que, dans le cadre du précédent partenariat engagé avec l’Inria, près de 30 thèses de doctorat ont été financées et plusieurs actions collaboratives ont été réalisées entre 2016 et 2020 sur des sujets comme la virtualisation des réseaux, l’informatique en nuage et les infrastructures logicielles.

Sur le même sujet