L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Molex a développé un écosystème complet autour de l’Ethernet automobile à 10 Gbit/s

Molex a développé un écosystème complet autour de l’Ethernet automobile à 10 Gbit/s

Publié le 11 janvier 2018 à 11:46 par Pierrick Arlot        Connectivité Molex

Molex Ethernet à 10 Gbit/s

[CES 2018] A l’occasion du salon CES qui ferme ses portes demain à Las Vegas, le connecticien Molex effectue des démonstrations d’une infrastructure Ethernet automobile à 10 Gbit/s qui est censée assurer un niveau très élevé d'intégrité du signal, la priorisation des flux critiques, l’échelonnabilité réseau et la sécurité des données. Dans ce cadre, la société américaine s’appuie sur son savoir-faire en matière de câbles, de connecteurs, de commutateurs Ethernet, de modules multimédias et de passerelles pour répondre à la demande accrue de puissance de traitement dans les véhicules avec une solution de bout en bout bâtie sur Ethernet.

« Notre solution se base sur une passerelle évolutive de qualité automobile qui assure une intégration transparente de multiples composants matériels et logiciels (ECU, lidars, radars, etc.) et une compatibilité avec les protocoles automobiles existants », indique Dave Atkinson, directeur Business Development pour la division Solutions de mobilité connectée de Molex (voir illustration ci-dessous).

Pour bâtir une offre complète, Molex s’est associé à plusieurs sociétés et notamment à son compatriote Aquantia, un spécialiste des circuits Ethernet multigigabits. Le réseau Ethernet automobile à 10 Gbit/s proposé par l’Américain met ainsi à profit un circuit Aquantia optimisé pour la transmission de flux massifs de données entre les unités de contrôle/commande ECU des véhicules connectés et autonomes. « Notre collaboration avec Aquantia vise à assurer l’échange sécurisé et fluide de données au sein d’un véhicule et, au-delà, avec le cloud, notamment dans le cadre d’une connectivité V2X », précise Bill Fitzer, vice-président et directeur général de la division Solutions de mobilité connectée de Molex.

A ce titre, l'infrastructure Ethernet de 10 Gbit/s est aussi dotée d'une capacité de mise à jour sans fil sécurisée des logiciels et des firmwares, ce qui permet d'éviter les rappels de véhicules et autorise le diagnostic embarqué via une connexion IP. Ici, Molex s’appuie notamment sur les compétences de la société Excelfore, spécialiste des applications de gestion de flottes automobiles et des procédures de mises à jour de logiciels embarqués à distance (technologies FOTA, Firmware Over the Air ou SOTA, Software Over the Air). Une société dont Molex détient 20% du capital.

A noter enfin que, côté sécurité, l’Américain s’est rapproché du canadien BlackBerry. Ce dernier lui fournit notamment le système d’exploitation temps réel QNX Neutrino SDP 7.0 dont l’architecture à micronoyau dispose de différents mécanismes de sécurisation (partitionnement temporel adaptatif, cryptage de fichiers, framework de haute disponibilité, détection d’anomalies, contrôle d’accès multiniveau…). En outre le service PKI (Public Key Infrastructure) managé BlackBerry Certicom permet le provisionnement, l’authentification et la communication sécurisés des modules, ECU et périphériques connectés au réseau automobile. BlackBerry Certicom fournit dans ce cadre une solution de chiffrement ECC (Elliptic-Curve Cryptography) qui peut être étendue aux communications entre les équipements du véhicule et le nuage.

Ajoutons pour être complet que Molex a également développé une nouvelle génération de modules multimédias et de recharge électrique de produits grand public compatibles USB et conçus pour le marché de l’info-divertissement automobile. Ce sont des circuits Microchip qui sont ici mis en œuvre.

Sur le même sujet