L'embarqué > Matériel & systèmes > Connectivité > Microsemi dope les interfaces série de ses FPGA au-delà du Gbit/s avec un protocole "léger"

Microsemi dope les interfaces série de ses FPGA au-delà du Gbit/s avec un protocole "léger"

Publié le 31 août 2016 à 12:59 par Pierrick Arlot        Connectivité Microsemi

Microsemi dope les interfaces série de ses FPGA au-delà du Gbit/s avec un protocole

Sous le nom de LiteFast, la société de semi-conducteurs Microsemi a élaboré un protocole de communication série point à point, à la fois haut débit et faible latence, qui est destiné à l’implémentation au sein de FPGA d’interfaces aptes à supporter des débits supérieurs à un gigabit par seconde. Et ce sans qu’il y ait besoin de recourir à des standards existants parfois lourds à intégrer comme Serial RapidIO, Ethernet ou PCI Express.

D’ores et déjà disponible sous forme de cœurs d’IP synthétisables, le protocole « léger » LiteFast met à profit les blocs SerDes (Seralizer/Deserializer) déjà présents dans les SoC programmables SmartFusion2 de Microsemi, ainsi que dans les FPGA Igloo2 et les FPGA tolérants aux radiations RTG4 de la société. Ce qui évite le recours à une zone importante de logique programmable et, partant, abaisse les coûts et la consommation électrique, assure la firme américaine.

Microsemi destine le protocole LiteFast aux applications qui exigent des liens de communication série à haut débit au niveau des fonds de panier, aux interconnexions de circuit à circuit ou de carte à carte, aux cartes d’interface réseau, aux commutateurs d’entreprise, aux centres de données, aux applications médicales, voire aux applications spatiales. Apte à fonctionner en mode simplex ou duplex intégral, le protocole peut être implémenté sur une, deux ou quatre voies par SerDes.

 

 

 

 

Sur le même sujet