L'embarqué > Matériel & systèmes > Sous-système > Maxim ouvre la voie à l'IA sur de petits systèmes autonomes pour les applications de vision et d'audition

Maxim ouvre la voie à l'IA sur de petits systèmes autonomes pour les applications de vision et d'audition

Publié le 19 août 2021 à 12:07 par François Gauthier        Sous-système Maxim

Mxim Cube

Avec son modèle de référence de "cube caméra" portatif, Maxim Integrated estime faciliter le travail des développeurs qui souhaitent mettre en place des applications audio et de vision faisant appel à des algorithmes d’intelligence artificielle (IA). Référencé MAXREFDES178#, ce design exécute des inférences IA avec une faible latence, à partir d'images et de sons, et ce dans les limites énergétiques fournies par une simple pile bouton. Objectif : réaliser des dispositifs autonomes alimentés sur batterie pouvant être installés dans des espaces restreints et capables d’apprentissage automatique.

Concrètement, ce cube permet à des dispositifs IoT (Internet of Things) à ultrabasse consommation de mettre en œuvre de l'audition et de la vision, en s'appuyant sur le microcontrôleur basse consommation MAX78000 doté d'un accélérateur neuronal pour les inférences audio et vidéo, développé par Maxim. Le système fait aussi appel à un microcontrôleur Bluetooth à ultrabasse consommation (circuit MAX32666) et à deux codecs audio (circuits MAX9867). L'ensemble se présentant dans un format quasi cubique ultracompact de 41 x 44 x 39 mm.

A travers ce dispositif, Maxim veut démontrer que les applications IA qui nécessitent des calculs intensifs, habituellement effectués dans le cloud ou par des processeurs gourmands en énergie, peuvent aussi fonctionner avec très peu d'énergie. Permettant ainsi à des applications dont la sûreté de fonctionnement est critique (coupures non envisageables) de fonctionner à partir d'une simple petite batterie.

L'accélérateur IA du microcontrôleur MAX78000 réduit ici, selon Maxim, la puissance nécessaire aux inférences IA d'un facteur jusqu'à 1 000, pour les applications de vision et d'audition, par rapport à des solutions plus traditionnelles. Les inférences IA effectuées par le système montrent également des améliorations importantes au niveau de la latence, en tournant jusqu’à 100 fois plus vite que sur un microcontrôleur embarqué classique, toujours selon Maxim.

La mise en œuvre d’algorithmes IA peut ainsi être envisagée dans des wearables (dispositifs électroniques portés sur soi) ou des produits IoT de petite taille.

« Grâce aux algorithmes de machine learning, des systèmes autonomes vont pouvoir interpréter ce qu'ils voient et entendent, et prendre des décisions, déclare Kris Ardis, directeur exécutif de la division Microcontrôleurs, Sécurité et Logiciels chez Maxim Integrated. Or, ces dernières années, il était difficile voire impossible de mettre en œuvre une IA en présence de fortes contraintes de consommation, de coût et d'encombrement. La mise à disposition de notre cube caméra équipé du microcontrôleur MAXREFDES178# démontre que des inférences IA significatives et puissantes peuvent dorénavant être effectuées sur des appareils très compacts et économes en énergie. »

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée à l’intelligence artificielle dans l’embarqué : Embedded-IA

Sur le même sujet