L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Les camions de collecte de déchets assurent aussi… la relève automatique des compteurs d’eau

Les camions de collecte de déchets assurent aussi… la relève automatique des compteurs d’eau

Publié le 16 juin 2017 à 12:39 par François Gauthier        Objet de la semaine

Sensus

Dans la commune de Gignac dans l’Hérault, les compteurs d’eau sont désormais relevés à distance par... des camions de collecte de déchets ! Comment ? Grâce à la technologie de relève mobile de la société Sensus France qui intègre pour ce faire, au sein d'une solution complète, un compteur connecté doté d’une métrologie précise, le système de relève mobile Sensus RF et le portail H2Olmes de la société permettant d'accéder en temps réel aux données de relève des compteurs.

Résultat, les compteurs d’eau peuvent être relevés à distance jusqu’à 150 mètres des habitations, sans qu'il y ait nécessité d'ouvrir les coffrets ou d'entrer chez les usagers. Par ailleurs, afin d'éviter l’affectation d’un seul véhicule pour assurer la relève par des rotations quotidiennes, la commune de Gignac a équipé d’un terminal connecté tous ses camions de collecte des déchets ménagers.

Depuis le début de la mise en place de cette solution, sur 3 100 points de relève, le taux de couverture des camions est supérieur à 97%.

C’est Gignac Energie, entreprise locale de distribution (ELD) assurant la distribution de l’électricité et de l’eau ainsi que l’assainissement de la commune, qui a choisi cette approche. Gignac Energie utilise le portail H2Olmes proposé par Sensus pour récupérer les données liées à la facturation et les importer directement dans le service facturation de la commune. Les informations collectées permettent également d’identifier les problèmes de fuite, de surconsommation et même de fraude (démontage du compteur / compteur inversé...) et autorisent le contrôle des volumes d’eau potable qui circulent sous terre, une réelle valeur ajoutée dans le service aux abonnés.

Concrètement, Gignac Energie utilise trois camions pour balayer le territoire, chacun équipé d’une passerelle (module gateway) qui héberge une technologie de relève embarquée, avec deux interfaces de communication, entrante et sortante. D’un côté, une antenne sur le camion qui capte les informations des compteurs intelligents et, de l'autre, une antenne de téléphone mobile qui envoie les informations sur le serveur d’analyse dès qu’il y a une connexion GPRS. Ces installations sont fixées sur les camions et récupèrent toutes les données des compteurs croisés sur leur chemin jusqu’à une vitesse de 40 km/h.

Qui a dit que la ville intelligente n'était pas une idée concrète ?

Sur le même sujet