L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > Les bons vieux disques vinyles peuvent eux aussi être connectés

Les bons vieux disques vinyles peuvent eux aussi être connectés

Publié le 06 octobre 2017 à 06:14 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine

Revive disque vinyle connecté

A l’occasion du festival Son & Image qui se tient les 14 et 15 octobre prochains à Paris, la start-up clermontoise Revive, le spécialiste français de la fabrication des disques vinyles MPO et l’artiste électro hip-hop Wax Taylor vont dévoiler le premier disque vinyle connecté au monde. Pour pré-écouter l’album alors qu’il est encore dans les bacs, il suffira donc d’approcher un smartphone ou une tablette du disque. Le téléchargement audio en haute qualité dans le terminal mobile ainsi que l’accès au contenu augmenté prémium de l’artiste (prochaines dates de concert, accès aux réseaux sociaux, WebTV, clips, boutique de produits dérivés, etc.) seront, quant à eux, activés après l’achat physique.

Pour concevoir ce disque vinyle connecté dont la technologie est brevetée, la jeune pousse Revive (Revive est en fait le nom commercial utilisé dans le monde de la musique par la start-up Yes It Is, dont L’Embarqué a tracé un portrait détaillé en mai 2017) a collaboré avec la société MPO qui fête ses soixante années d’existence. Ensemble les deux entreprises ont développé un disque vinyle qui intègre une puce NFC capable de transmettre en temps réel toutes les données de l’artiste.

« Ce disque vinyle de nouvelle génération va révolutionner l’acte d’achat d’un album, note Nicolas Baudry, président de Revive. C’est l’alliance d’un support physique et du digital pour créer le phygital. Nous croyons beaucoup à cette nouvelle technologie qui va permettre aux labels et aux artistes d’aller encore plus loin dans la relation avec les fans et de proposer de nouveaux services innovants. » Rappelons que l’ambition de Yes It is est de connecter n’importe quel objet existant et de rendre accessible ses données et ses caractéristiques au travers d'un smartphone et du cloud afin qu’il devienne réellement "intelligent". Pour ce faire, le tag NFC et/ou RFID sécurisé de la jeune pousse est associé à une plate-forme logicielle dans le nuage. Celle-ci peut authentifier et localiser l'objet grâce au tag et, dans un second temps, peut permettre à ce même objet de communiquer un certain nombre d’informations en partageant tout ou partie de son contenu. Ouvrant la voie pour un même objet à des usages différenciés pour des groupes d’utilisateurs distincts.

Dans le cas du disque vinyle connecté, le fan peut créer un lien personnalisé avec l’artiste et ce dernier peut savoir qui l’écoute, où se situent ses fans et organiser des événements en conséquence. En fonction de l’actualité, le contenu visuel peut aussi être modifié en temps réel par les artistes ou les maisons de disques via la plate-forme.

Sur le même sujet