L'embarqué > Logiciel > Développement > Le processeur open source RISC-V a son environnement de développement Eclipse gratuit

Le processeur open source RISC-V a son environnement de développement Eclipse gratuit

Publié le 16 juin 2017 à 12:02 par Pierrick Arlot        Développement Microsemi

SoftConsole

Le fournisseur de semi-conducteurs Microsemi, qui fut le premier spécialiste des FPGA à proposer une IP de cœur de processeur RISC-V, réaffirme aujourd’hui son engagement envers cette architecture open source en lançant ce qu’il présente comme le premier environnement de développement intégré (IDE) gratuit sous Eclipse pour postes Windows à prendre en charge les conceptions RISC-V et, notamment, le propre cœur RV32I de la société.

Accessible sous licence open source BSD et sans paiement de redevances à la différence des approches "commerciales" de sociétés comme ARM ou Imagination Technologies (propriétaire de Mips), RISC-V, rappelons-le, définit un jeu d’instructions basé sur les principes des architectures matérielles de processeurs Risc (Reduced Instruction Set Computer). Selon ses promoteurs, ses caractéristiques, doublées de ses capacités d’extension (avec des instructions d’unité de calcul en virgule flottante par exemple), le rendent adapté aussi bien aux serveurs dans le cloud qu’aux terminaux mobiles ou aux systèmes embarqués les plus contraints. (Pour plus de détails, lire notre article Une alternative open source commence à briller au firmament des architectures de processeurs.)

L’IDE SoftConsole v5.1, qui permet des développements en langage C ou C++ et qui intègre les compilateurs GCC, est donc désormais utilisable sur postes Windows ou Linux et peut être mis en œuvre sur toutes les implémentations RV32I, y compris les extensions de l'architecture de base M, A, F, D, G et C. L’IDE prend notamment en charge les cœurs logiciels RISC-V portés sur les FPGA PolarFire, RTG4, SmartFusion2 et Igloo2 de Microsemi, ainsi que le kit Arduino HiFive1 de SiFive, une société fabless de semi-conducteurs qui développe des SoC à architecture RISC-V.

Selon Microsemi, SoftConsole v5.1 est utilisable dans une grande variété d'applications dans les secteurs de l'aérospatiale et de la Défense, des communications, des centres de données et de l'industriel.

SoftConsole v5.1, détaille l'Américain, fournit une interface graphique souple et intuitive pour la gestion de projets de développement logiciel embarqués. Les utilisateurs peuvent mettre au point et déboguer leurs logiciels et les implémenter sur les FPGA Microsemi avec un débogueur entièrement intégré offrant un accès aux contenus de la mémoire, aux registres et à l'exécution pas-à-pas. SoftConsole permet également de configurer les paramètres du projet et d'organiser les fichiers, d'accéder simultanément à plusieurs fenêtres d'outils et de commuter rapidement entre opérations d’édition et de débogage. En outre, Libero SoC, la suite d'outils de conception pour FPGA de Microsemi, permet d’exporter le firmware des conceptions FPGA à base de cœurs RISC-V vers SoftConsole.

Microsemi, rappelons-le, est l’un des membres fondateurs de la fondation RISC-V, créée en 2016 et portée par des poids lourds comme Google, Hewlett Packard Enterprise (HPE), IBM, Microsoft, Oracle ou Western Digital. Un organisme où l’on trouve aussi des fournisseurs de blocs d’IP (Andes Technology, Bluespec, Codasip, SiFive, UltraSoC, VeriSilicon) ou de composants électroniques (AMD, Espressif, IDT, Lattice, MediaTek, Micron, Microsemi, Nvidia, NXP, Qualcomm, Rambus, Samsung). Côté français, on notera que la start-up GreenWaves Technology prépare un processeur ultrasobre pour l’Internet des objets « riches » à coeur RISC-V et que Cortus a commencé à mettre des modèles compatibles RISC-V à son catalogue de cœurs de microcontrôleurs.

Sur le même sujet