L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Le Hardware Club lève 25 M€ pour financer les start-up qui créent des objets connectés

Le Hardware Club lève 25 M€ pour financer les start-up qui créent des objets connectés

Publié le 19 juin 2017 à 13:21 par François Gauthier        Conjoncture

Hardware Club

Société d’investissement focalisée sur le financement de start-up dans le domaine du "matériel" et fondée sur une communauté de dimension mondiale, le Hardware Club annonce la finalisation d'un financement à hauteur de 25 millions d’euros de son fonds institutionnel, le Hardware Club Fund 1.

Le Hardware Club Fund 1 va voir le jour grâce au soutien du fonds French Tech Accélération, gèré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), et de Crédit Mutuel Arkéa. Fondé en janvier 2015 par Alexis Houssou et Barbara Belvisi, le Hardware Club s’est donné pour mission de soutenir une nouvelle génération de start-up développant des objets connectés grâce à un nouveau modèle d’accompagnement basé sur la collaboration et la création d’effets de réseaux. En deux ans, la structure s’est développée pour devenir la première communauté de start-up "hardware" au monde rassemblant désormais plus de 260 sociétés membres dans 30 pays, sélectionnées parmi plus de 3 500 candidatures reçues. Le Hardware Club a déjà réalisé plus d’une dizaine d’investissements en amorçage dans des start-up françaises et internationales dont Prynt (polaroïd nouvelle génération), Keecker (robot intelligent pour la maison), Aryballe (capteur de nez électronique), Lima (cloud personnel) ou Reach Robotics (robots de jeu reposant sur la réalité augmentée).

« Notre objectif, à travers ce fonds, est de créer au moins autant de valeur à travers notre accompagnement opérationnel que par l’investissement lui-même », précise Alexis Houssou, cofondateur et président du Hardware Club. Le Hardware Club Fund 1 a pour vocation de réaliser des investissements de la phase d’amorçage au premier tour institutionnel, pour des sommes allant de 150 000 euros à 1,5 million d’euros majoritairement en France mais aussi à l’international.

« Nous voulons financer des entrepreneurs prêts à relever des défis technologiques permettant de transformer des industries entières, en combinant software et hardware, détaille Barbara Belvisi, cofondatrice et directrice générale du Hardware Club. Ainsi, le fonds se focalisera plus précisément sur quelques thématiques comme la santé connectée, la maison connectée, le bâtiment intelligent ou les transports de demain. »

Sur le même sujet