L'embarqué > Marchés > Conjoncture > Le gouvernement français lance une mission sur la 5G industrielle

Le gouvernement français lance une mission sur la 5G industrielle

Publié le 20 octobre 2021 à 12:54 par François Gauthier        Conjoncture

Le gouvernement français lance une mission sur la 5G industrielle

Suite logique des travaux menés dans le cadre de la stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications du Plan de relance et du 4e Programme d’investissements d’avenir, annoncée le 6 juillet 2021, le gouvernement vient de lancer une mission sur la 5G industrielle. Confiée à Philippe Herbert (*), celle-ci vise à accélérer le déploiement des applications de la 5G au sein du tissu industriel français et à favoriser son appropriation rapide par les industriels français.

Cette mission poursuivra plusieurs objectifs. D’abord la mise en place d’un dialogue entre acteurs industriels et opérateurs télécoms, afin de développer les usages de la 5G dans l’industrie. Ensuite, elle devra identifier les freins au déploiement de la 5G et de ses usages dans l’industrie. Enfin, elle devra proposer des actions concrètes pour accompagner les secteurs industriels français dans l’émergence et le déploiement de services innovants sur la 5G. Ces travaux prendront en compte le retour d’expériences d’acteurs français et européens.

Selon le gouvernement, l’adoption de la 5G par l’industrie nécessitera une forte mobilisation des filières industrielles et devra concerner aussi bien les grands groupes que les start-up, PME ou ETI. Un groupe de travail, constitué de membres des comités stratégiques de filière “Infrastructures numériques” et “Solutions pour l’industrie du futur”, ainsi que d’experts industriels français et internationaux, appuiera Philippe Herbert dans la réalisation de sa mission.

« La 5G sera un facteur clé de la compétitivité de notre industrie, explique Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie. Elle permettra notamment le déploiement de la maintenance prédictive et la mise en place de chaînes de production automatisées plus efficaces. C’est pourquoi il est essentiel d’identifier les freins à lever pour permettre aux industriels d’adopter cette technologie rapidement, et d’en multiplier les usages. C’est tout l’enjeu de la mission 5G industrielle que nous confions aujourd’hui à Philippe Herbert. »

Pour rappel, l’adoption de la 5G et de ses usages par les entreprises industrielles devrait notamment permettre le développement de nouvelles méthodes de production s’appuyant sur le numérique : autonomisation des robots industriels, sécurité des travailleurs, généralisation de la maintenance prédictive, etc.

(*) Philippe Herbert, qui a débuté sa carrière chez Dassault Systèmes où il a occupé différents postes de direction entre 1982 et 1996, est membre fondateur du Pass French Tech et membre du pôle de compétitivité Cap Digital.

Sur le même sujet