L'embarqué > Normes & spécifications > Communication > Le français Acklio prend la tête d'un comité IETF qui va standardiser la connectivité IPv6 sur réseaux LPWAN

Le français Acklio prend la tête d'un comité IETF qui va standardiser la connectivité IPv6 sur réseaux LPWAN

Publié le 18 octobre 2016 à 08:27 par François Gauthier        Communication Acklio

IETF Acklio

Les nouvelles générations de technologies de communication sans fil longue portée et basse consommation, connues sous le nom générique de LPWAN (Low Power Wide Area Networks), ne peuvent ni s'analyser ni s'implanter sur le long terme sans réflexion sur leur cohabitation avec Internet. Comment, en effet, des dizaines de milliards d'objets connectés disposant théoriquement chacun d'une adresse IPv6 peuvent-ils s'insérer dans le réseau Internet global ? L'IETF (Internet Engineering Task Force), un groupe international qui participe activement à l'élaboration des standards Internet, a décidé de prendre à bras-le-corps le problème en créant un groupe de travail sur la connectivité IPv6 de bout en bout entre un capteur connecté à un réseau LPWAN et Internet.

L'IETF n'en est pas à son coup d'essai en la matière. L'organisme de standardisation s'est déjà intéressé à la question en étant à l'origine du protocole 6LoWPAN (IPv6 over LoW power wireless Area Networks), une adaptation d’IPv6 qui définit notamment les mécanismes d'encapsulation et de compression d'en-têtes et qui permet aux paquets IPv6 d'être envoyés ou reçus via des liens radio au standard IEEE 802.15.4. L'IETF a aussi élaboré le protocole associé CoAP (Constrained Application Protocol), qui est très proche du modèle HTTP, qui favorise la continuité des requêtes entre l’Internet traditionnel et celui des objets, et qui permet d’utiliser un objet connecté en tant que serveur Web. Avec ce nouveau groupe de travail dont les travaux seront coordonnés par la jeune société française Acklio (voir le portrait que L'Embarqué a consacré à la start-up ici) à travers son fondateur, Alexander Pelov, associé à Pascal Thubert, un expert de Cisco, l'IETF a décidé d'aller plus loin. L'idée est ici de proposer une technologie de gestion et de sécurisation de la connectivité IPv6 des capteurs et de leurs passerelles associées. En s'intéressant aux réseaux LPWAN compatibles Sigfox, LoRa, Wi-SUN et NB-IoT.

A terme le groupe de travail compte produire un document de description des mécanismes des réseaux LPWAN et leurs besoins associés en termes de connectivité (sans qu'il s'agisse d'une analyse concurentielle entre les différentes solutions) et spécifier un nouveau standard pour des communications IPv6 jusqu'aux capteurs. Ce document va s'intéresser en particulier aux technologies de compression et de fragmentation des paquets CoAP/UDP/IPv6 au-dessus des réseaux LPWAN, le cœur du savoir-faire d'Acklio. en termes de calendrier, le groupe de travail de l'IETF devrait publier un premier document en mai 2017 et une propositon de standard en juillet 2017.

Sur le même sujet