L'embarqué > Matériel & systèmes > Objet de la semaine > La station de base 5G va pouvoir bientôt être alimentée… sans fil

La station de base 5G va pouvoir bientôt être alimentée… sans fil

Publié le 08 octobre 2021 à 09:41 par Pierrick Arlot        Objet de la semaine

Wireless Power

Ericsson s’est associé à la société américaine PowerLight Technologies, spécialiste de la transmission d’énergie par liaison laser, pour développer ce que l’équipementier suédois décrit comme la première station de base 5G intégralement alimentée sans fil. Les deux partenaires en ont fait récemment la démonstration dans la ville de Seattle en s’appuyant sur une technologie appelée « optical beaming » qui permet de convertir l’électricité en un faisceau laser à haute intensité et réciproquement.

Selon Ericsson, le site où était installée la station de base n’était pas relié au réseau électrique public et n’était pas équipé d’un système de production d'électricité sur place. En d’autres termes, la station de base était complètement inactive jusqu'à ce qu’elle soit alimentée par le faisceau laser.

Dans le détail, la démonstration a mis en œuvre une station de base radio 5G à ondes millimétriques (mmWave) Ericsson Streetmacro 6701 et une technologie laser de PowerLight apte à transmettre sans fil de manière sécurisée des centaines de watts sur des centaines de mètres. Cette réalisation entre dans le cadre d'un partenariat entre les deux sociétés visant à explorer et à développer des solutions 5G innovantes pour améliorer la rapidité et la flexibilité de déploiement d’un réseau de radiocommunication cellulaire dans divers environnements. L’objectif étant désormais de travailler sur une solution capable de transmettre des flux énergétiques de plusieurs kilowatts sur plusieurs kilomètres.

« La capacité de transférer de l'énergie en toute sécurité sur de longues distances sans avoir à être connecté au réseau électrique élimine l'un des gros obstacles que nous rencontrons lors de la construction de nouveaux sites cellulaires », a précisé Kevin Zvokel, responsable des réseaux d'Ericsson pour l’Amérique du Nord.

La démonstration a également prouvé la sécurité de la technologie. Le faisceau laser dispose d’un « bouclier virtuel » ou « anneau de sécurité » qui arrête automatiquement et temporairement la transmission d'énergie avant qu'un objet vivant ou inanimé ne croise son chemin. Lorsque l'anneau de sécurité est activé, la batterie de secours du site prend le relais jusqu'à ce que le faisceau soit dégagé. A cet égard, on rappellera que les stations de base, dont le fonctionnement est considéré comme vital, utilisent des batteries pour l'approvisionnement local en énergie afin de garantir des services mobiles fiables.

Au-delà des déploiements rapides de stations de base ou de têtes de réseau radio dans les rues, l'alimentation sans fil pourrait ouvrir la voie à d’autres cas d'usage tels que des déploiements provisoires en cas d'urgence ou des demandes de densification spécifiques limitées dans le temps, comme par exemple lors de festivals de musique ou d'événements sportifs.

Sur le même sujet