L'embarqué > Marchés > Conjoncture > La Normandie s'offre une plateforme pour le développement d’antennes et de systèmes embarqués pour nanosatellites

La Normandie s'offre une plateforme pour le développement d’antennes et de systèmes embarqués pour nanosatellites

Publié le 13 octobre 2021 à 11:46 par François Gauthier        Conjoncture

Plate-forme Anthemis Antennes NAnosatellites

Portée par trois acteurs normands, Areelis Technologies, Heatself et Scienteama, qui font partie de la filière Normandie AeroEspace (NAE), la plateforme nouvellement créée Anthemis veut répondre à la problématique du développement d’équipements, dont les antennes, adaptés aux contraintes des nanosatellites. Le marché spatial est en effet en pleine mutation avec notamment l’émergence de ce type de satellites de petites dimensions avec 2 500 lancements depuis 1998 et plus de 3 000 prévus dans les six ans à venir. Les nanosatellites offrent de nombreux atouts, en particulier au niveau des coûts d’acquisition, faibles, qui permettent un accès à des marchés peu ou pas couverts par les satellites traditionnels (observation et mesure de l’environnement terrestre, tests de couverture Internet,…). Ils se distinguent aussi par des temps de développement raccourcis et une industrialisation facilitée grâce à de faibles coûts de production.

Reste à développer et à mettre en œuvre de nouvelles approches technologiques pour ces nanosatellites. C’est l’objectif affiché par la plateforme Anthemis, en particulier à travers le déploiement d’un banc d’essai de conception et de caractérisation pour antennes innovantes.

La plate-forme bénéficiera notamment du savoir-faire de la société d’ingénierie Areelis Technologies qui collabore dans le domaine du spatial avec Ariane Group sur les programmes Boreas, Ariane 6 et Prometheus, ainsi qu'avec Safran sur le moteur à effet Hall PPS X00. Elle tirera aussi avantage de l'expertise de la PME Heatself qui conçoit entre autres des câbles chauffants et qui travaille avec le centre technique de l'Agence spatiale européenne (ESA) en Hollande sur le contrôle thermique de lignes de propulsion de satellites, ainsi qu'avec le Cnes à Toulouse sur des éléments chauffants d'organes de satellite. Scienteama, qui apportera son savoir-faire dans le domaine des antennes elles-mêmes, collabore de son côté avec le laboratoire Latmos et l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ainsi qu'avec le laboratoire CNRS M2C de l’université de Rouen Normandie, et dispose en sus de compétences dans le domaine des solutions de traitement des données et des architectures électroniques de radiocommunication de nouvelle génération.

Dans le cadre d’Anthemis, Areelis Technologies interviendra sur la caractérisation en environnement représentatif, Heatself sur la gestion thermique d’un ensemble d’antennes et Scienteama sur la fabrication et la validation fonctionnelle sur banc d’essai d’antennes spécifiques adaptées aux nanosatellites.

Sur le même sujet