L'embarqué > Logiciel > Développement > L'outil SLX de Silexica cible les exigences de la programmation des processeurs multicœurs

L'outil SLX de Silexica cible les exigences de la programmation des processeurs multicœurs

Publié le 09 novembre 2017 à 09:55 par François Gauthier        Développement

Silexica

La jeune société allemande Silexica, émanation de l'université d'Aix-la-Chapelle et fondée en 2014, annonce l'extension des fonctionnalités de son produit phare, le logiciel SLX, destiné à programmer des architectures multicoeurs. Une approche globale qui permet aux développeurs d'analyser, optimiser et implanter du code embarqué écrit essentiellement en C++ sur des processeurs à cœurs multiples, utilisés dans les secteurs de l'aérospatial, de la Défense, de l'automobile, du sans fil et de l’embarqué.

Au sein de cet outil, la phase d'analyse étudie la structure du code via des technologies de compilation avancées et extrait dans un modèle les possibilités de parallélisation, intégrant les analyses temporelles et apportant des estimations de performances.

Ensuite, dans la partie optimisation, SLX réalise la distribution automatique du code sur les différents cœurs du processeur utilisé ou sur une architecture multicoeur hétérogène. A ce niveau, des informations sur les flux des tâches logicielles, sur les accès mémoire, sur le comportement déterministe du code et sur les performances des bus de communication utilisés sont accessibles aux programmeurs.

Enfin, dans la phase d’implantation physique du code (l'équivalent de la compilation), SLX guide étape par étape l'utilisateur dans le transfert du code vers les cœurs de processeur.

Dans sa nouvelle version, SLX prend en charge les applications écrites nativement pour un traitement parallèle afin d’en extraire encore plus de parallélisme et comprendre les comportements du système. D'autre part, pour le prototypage rapide et le séquençage, SLX s'aligne de manière étroite avec la version 4.5 d’OpenMP (Open Multi-Processing), une interface de programmation pour le calcul parallèle sur architecture à mémoire partagée.

Au-delà, l’automatisation de la fonction SLX Automotive Flow de l'outil a été améliorée via la prise en compte à la fois de l’architecture Autosar Classic et des implémentations sur plate-forme matérielle nue (bare board).

Enfin, signalons que la nouvelle version de SLX est également disponible dans une version installée dans le cloud, au sein d'un environnement de type SaaS (Software as a Service) utilisable sur un réseau privé, garantissant alors la sécurité vis-à-vis d'attaques externes sur le code applicatif.

« SLX a été renforcé pour coller au plus près des contraintes des phases critiques d'un projet multicœur, commente Maximilian Odendahl, le CEO de Silexica. Et SLX.cloud apporte une solution simple aux experts travaillant sur les défis de la programmation multicœur. »

Sur le même sujet