L'embarqué > Marchés > Conjoncture > L'Europe de l'Ouest et les pays d'Europe du Nord ont le système productif le plus automatisé dans le monde

L'Europe de l'Ouest et les pays d'Europe du Nord ont le système productif le plus automatisé dans le monde

Publié le 28 janvier 2021 à 11:57 par François Gauthier        Conjoncture

L'Europe de l'Ouest et les pays d'Europe du Nord ont le système productif le plus automatisé dans le monde

Selon une récente enquête menée par l’IFR (International Federation of Robotics), la densité moyenne de robots dans l'industrie manufacturière (nombre de robots industriels opérationnels par rapport au nombre de travailleurs) a atteint un nouveau record mondial de 113 unités pour 10 000 employés en 2019 (*). Par région, l'Europe de l'Ouest (225 unités) et les pays d'Europe du Nord (204 unités) ont la production la plus automatisée, suivis de l'Amérique du Nord (153 unités) et de l'Asie du Sud-Est (119 unités).

En termes de pays, les 10 pays les plus automatisés au monde sont, dans l’ordre décroissant, Singapour, la Corée du Sud, le Japon, l’Allemagne, la Suède, le Danemark, Hong Kong, Taiwan, les États-Unis et la Belgique (incluant le Luxembourg).

Le pays avec la densité de robots la plus élevée reste de loin Singapour avec 918 unités pour 10 000 employés en 2019, l'industrie électronique, et en particulier les semi-conducteurs et les périphériques informatiques, étant le principal moteur de cette situation.

La Corée du Sud arrive en deuxième position avec 868 unités pour 10 000 employés, une situation liée à son statut de leader du marché dans la fabrication des écrans LCD et des puces mémoire avec des sociétés comme Samsung et LG notamment, ainsi que dans la production de véhicules automobiles et de batteries pour les voitures électriques.

Le Japon (364 robots pour 10 000 employés), quant à lui, est le principal pays de fabrication de robots au monde - où même les robots assemblent des robots... 47% de la production mondiale de robots est fabriquée au pays du Soleil levant, rappelle l’IFR. L'industrie électrique et électronique détient une part de 34% du stock opérationnel de robots dans ce pays, l'industrie automobile 32% et l'industrie métallurgique et mécanique 13%.

Sue le vieux continent, c’est l’Allemagne qui est tête de file avec 38% des robots industriels européens fonctionnant dans des usines installées sur son territoire. L’IFR note aussi que la densité de robots dans l'industrie automobile allemande (346 unités) est parmi les plus élevées au monde. Toujours en Europe, la Suède tire son épingle du jeu en arrivant en 5e position avec une densité de robots de 274 unités fonctionnant, dont 35% dans l'industrie métallurgique et 35% dans l'industrie automobile.

Aux États-Unis, la densité de robots est passée à 228 robots, le marché automobile étant le secteur le plus consommateur de ce type d’équipement. L’IFR rappelle à ce sujet que les Etats-Unis demeurent le deuxième plus grand marché automobile au monde, après la Chine, avec le deuxième plus grand volume de production de véhicules légers.

En ce qui concerne la Chine, le développement de la densité de robots se poursuit de manière dynamique, le pays se situant actuellement au 15e rang mondial, avec une densité de 187 robots présents dans la production automobile et les usines de fabrication de produits électroniques, de batteries et de semi-conducteurs.

Enfin, notons que la France arrive juste derrière la Chine, au 16e rang, avec une densité de robots de 177.

(*) Cette mesure permet de comparer des pays de tailles économiques différentes dans la course à l'automatisation au fil du temps.

 

 

 

Sur le même sujet